Et si nos émotions pouvaient déclencher un cancer? - Nouvelle Page Santé

Et si nos émotions pouvaient déclencher un cancer?

J’aimerais aujourd’hui vous parler d’une pathologie qui tient une place importante dans ma vie de médecin : c’est le cancer.

Cette maladie, dont le simple nom nous terrorise souvent, est en effet au cœur du centre Ressource [1] que j’ai créé à Reims.

Dans ce centre Ressource, on propose au malade atteint de cancer un accompagnement thérapeutique varié qui prend en compte le corps et l’esprit. Cela va de l’hypnose à l’ostéopathie en passant par la diététique ou la sophrologie.

Pourquoi ? Parce que, la pratique le montre, les chocs émotionnels jouent un rôle sur le déclenchement des cancers.

Le cancer : causes connues

Le risque de développer un cancer a de multiples origines : génétiques, nutritionnelles, comportementales et environnementales.

On le sait, le risque génétique est important. Des chercheurs ont réussi à isoler les gènes BRCA1 et BRCA2 pour étude : ces deux gènes sont associés à un risque plus important de cancer du sein et de l’ovaire.
Angelina Jolie, porteuse d’un de ces gènes, a suivi les recommandations scientifiques actuelles et n’a pas hésité à pratiquer une ablation complète de ses deux seins dans un but préventif.
D’autres cancers, comme celui du côlon ou de la thyroïde, seraient également davantage liés au risque génétique [2].

Alimentation et cancer

Les excès de graisses animales, d’alcool ou d’aliments industriels sont connus pour aggraver les risques de cancer. Les cancers du sein et du côlon sont particulièrement sensibles à la viande rouge.
Privilégiez donc les fruits, légumes et légumineuses qui sont, eux, protecteurs.

Des comportements dits « à risque »

Notre hygiène de vie joue un rôle considérable sur les risques de santé, y compris le cancer. Il est indéniable que le risque majeur reste le tabac, mais les grands excès de poids et le manque d’activité physique sont aussi redoutables.
Je vous recommande de pratiquer au moins 1 heure d’activité physique, comme de la marche, 3 fois par semaine. C’est une bonne prévention.

Et l’environnement ?

Si l’activité physique est très importante pour notre santé, marcher en ville peut en revanche s’avérer néfaste. L’exposition aux gaz d’échappement est reconnue comme facteur aggravant des maladies cardiovasculaires et du cancer, notamment celui du poumon.
Pour vos activités extérieures, privilégiez donc les bois et les bords de cours d’eau qui vous apporteront une bonne oxygénation.

Les traumatismes émotionnels, cause numéro 1 des cancers ?

Si les études mettant en cause les chocs émotionnels dans la genèse du cancer ne sont pas concluantes, l’observation clinique, elle, ne laisse aucun doute.

Les chocs émotionnels sont très fréquents dans les mois qui précèdent une lésion cancéreuse.

Dans ma pratique, j’ai fréquemment retrouvé des deuils mal résolus, des conflits familiaux longs et épuisants, des divorces difficiles dans les moments de l’avant cancer.

Le traumatisme émotionnel n’est jamais seul en cause et peut, bien sûr, être absent de la période pré-cancer, mais il ne faut pas négliger cette hypothèse !

Attention, en recherchant la cause émotionnelle à l’origine du cancer, il ne s’agit pas de culpabiliser la personne atteinte du cancer. Cette recherche peut lui permettre, au contraire, d’entamer un travail psychothérapique qui lui permettra de mieux comprendre ses émotions et de réussir à prendre du recul.

Quelle prévention émotionnelle face au cancer ?

Lucette a été traitée pour un cancer du sein après un divorce difficile. Détruite par sa relation avec son ex-mari, pervers narcissique, elle a pris contact avec le Centre Ressource de Reims. Des entretiens psychothérapiques, un travail en art-thérapie et des ateliers de chant ont permis de lui redonner une bonne confiance en elle.
Grâce à ces entretiens et activités, elle a pu comprendre ce qui l’avait maintenu dans cette situation enfermante. Elle a également réussi à reconstruire ses défenses émotionnelles.

Transformée, elle se sent complètement guérie.

Si vous pensez avoir des difficultés à régler un problème affectif ou émotionnel comme le deuil d’un proche aimé, une séparation douloureuse et épuisante ou un conflit professionnel, vous devez en parler.

Verbalisez, mettre des mots sur une douleur ou un problème est la première démarche pour régler le traumatisme.

Prenez contact avec un ou une psychothérapeute qui vous aidera à prendre la distance nécessaire pour vous reconstruire.

Vous pouvez également exprimer vos émotions au travers de réalisations artistiques comme la peinture ou la photographie. L’art-thérapie est une technique qui permet, avec des moyens simples et sans connaissances préalables, d’apprendre à faire avec ses émotions et à les canaliser.

C’est ce qu’a choisi Lucette avec succès.

Émotions et défenses immunitaires

D’un point de vue global, nos émotions jouent un rôle très important sur l’équilibre de notre organisme. De nombreuses études ont montré que les traumatismes affectifs et émotionnels peuvent perturber gravement les défenses immunitaires.

Vos émotions font qui vous êtes. Plutôt que de les refouler, utilisez-les pour enrichir vos relations aux autres.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Maflor
Maflor
6 mois il y a

C’est très juste d’insister sur la dimension affective qui peut faire une grande part du déclenchement d’un cancer. C’est pour cela que je préfère la formulation : corps – coeur – esprit à celle qu’on lit très souvent : corps-esprit. Alors que le coeur est le centre de l’être humain, avec son propre cerveau. On parle beaucoup des émotions (= ex-motion, mouvement vers l’extérieur) et pas des in-motions (mot que je ne sais pas traduire en français ) qui indiquent les sentiments enfouis. Par exemple : la colère se manifeste alors qu’elle peut cacher un sentiment comme celui de se… Lire la suite »

Forconi
Forconi
6 mois il y a

Bonjour
En 95 notre fils est mort dans un accident de moto a l’âge de 27a ( une voiture lui a coupée la priorité) ma femme ne c’est jamais remise de cet accident . Là dessus un cancer des lynphomes est apparu et elle est décédée en 2001…..

Yvan
Yvan
6 mois il y a

C’est plus ou moins la méthode Hamer, me semble-t-il. Intéressant cet ensemble de prise en charge naturelle.

Ayral
Ayral
6 mois il y a
Reply to  Yvan

Oui le Dr Hamer, encore un médecin pourchassé et emprisonné par les autorités médicales qui a exposé les différents chocs qui se transforment en maladie. Ils ont détruis sa carrière mais aussi ses recherches. https://www.youtube.com/watch?v=RGEedJt_mw8
Comme ils le font actuellement en France pour la maladie de Lyme.

Baugnet
Baugnet
6 mois il y a

Bonjour, peut-on obtenir plus d’informations sur le centre Ressource dont vous parlez à Reims ?

Anne Prunet
Administrateur
Anne Prunet
6 mois il y a
Reply to  Baugnet

Bonjour,

Vous pouvez trouver tout cela sur le site internet du Centre Ressource : https://www.centre-ressource-reims.org/

Anne, éditrice Nouvelle Page

Last edited 6 mois il y a by Anne Prunet
Baugnet
Baugnet
6 mois il y a
Reply to  Anne Prunet

merci !

Madzou jean Bernard
6 mois il y a

je veux le tenter pour apprécier.

Partagez-nous