Devez-vous faire votre "Glucose révolution" ? - Nouvelle Page Santé

Devez-vous faire votre « Glucose révolution » ?

Si, comme moi, vous trainez souvent dans les rayons des librairies, le phénomène Faites votre glucose révolution1 de la française (expatriée aux USA) Jessie Inchauspé ne vous a sans doute pas échappé.

Sa philosophie, qui fait du sucre non pas un ennemi à combattre à tout prix, mais plutôt un compagnon à apprivoiser, m’a semblé intéressante.

Pourtant, je ne la partage pas complètement. Je vous explique pourquoi tout de suite.

Laissez-moi vous présenter la « glucose goddess »

Le sucre est un de mes sujets de prédilection.

J’en ai souvent parlé et mon avis est assez tranché à son sujet, car c’est un véritable problème de santé publique.

L’intérêt que suscite Jessie Inchauspé, que ce soit à travers son compte instagram, son site internet ou ses ouvrages2, a donc bien sûr attisé ma curiosité.

Jessie Inchauspé est biochimiste de formation. Son travail repose sur 300 études récentes (moins de cinq ans) sur le sujet du glucose. Elle en a tiré une synthèse et ses propres conclusions.

Enfin, elle a testé sa méthode et en a tiré des bénéfices considérables.

Tout a démarré, comme souvent, par une histoire personnelle.

Après un grave accident, Jessie subit une lourde opération des vertèbres. Si elle s’est en apparence remise de ses blessures, dans la tête pourtant rien ne va plus. Une grande détresse psychologique l’accable et elle ne parvient pas à s’en débarrasser.

Après ses recherches sur le glucose, elle pense avoir trouvé la source de son problème : « Le brouillard cérébral dont je souffrais depuis mon accident correspondait souvent à une forte hausse de glucose. » explique-t-elle dans son livre.

En mettant au point une méthode qui permet de lisser ses pics de glycémie, elle dit être parvenue à retrouver sa joie de vivre et à résoudre bien des troubles qui empoisonnaient son quotidien (somnolence, fringales à répétition, fatigue chronique).

Peu étonnant donc que sa méthode “cartonne” aujourd’hui un peu partout dans le monde !

Oui, il faut éviter les pics de glycémie au maximum…

L’idée fondamentale de la méthode de Jessie Inchauspé repose sur le fait d’éviter autant que possible les pics de glycémie.

Je suis pleinement d’accord avec elle sur ce point.

Car lorsqu’ils se produisent à répétition, ces pics provoquent une sécrétion d’insuline importante, ce qui fatigue considérablement le pancréas.

Avec le temps, on risque de s’exposer au diabète mais aussi à des troubles aussi variés que l’acné, la prise de poids, la fatigue chronique, la dépression, les maladies cardiovasculaires3, …

Jessie Inchauspé a pu constater que 90% des personnes, non-diabétiques, enregistrent des pics de glycémie tous les jours4.

Ce qu’elle propose pour éviter cela me semble tout à fait pertinent : le sucre ne doit pas être un ennemi à bannir à tout prix de notre alimentation, il faut plutôt apprendre à en maîtriser les effets sur l’organisme.

Le sucre, rappelons-le, amène des comportements de pulsion. Il est bon de s’en souvenir pour ramener un peu de logique dans notre rapport avec cette substance.

Voici ce que Jessie Inchauspé propose pour que le sucre ne soit plus une source de stress pour l’organisme (c’est ce que nous lui infligeons en cas de pics à répétition)5.

1. Associer systématiquement les aliments sucrés avec des fibres. Cela permet une diffusion moins rapide du glucose dans le sang et limite par conséquent les pics de glycémie. L’idéal en cas d’envie de sucre étant alors de consommer des fruits frais.

2. Boire un verre d’eau avec une cuillère à soupe de vinaigre (n’importe lequel sauf le balsamique qui est sucré, avec une préférence pour le vinaigre du cidre). Selon elle, cela permet de diminuer le pic de glucose de 8 % à 30 % et réduit la sécrétion d’insuline d’environ 20 %.

3. Prêter attention à l’ordre dans lequel on ingère les aliments. Jessie Inchauspé propose de toujours commencer par des crudités ou des légumes pour leur apport en fibres, puis de passer aux protéines et de finir avec éventuellement des féculents et un dessert sucré. L’idée étant que les fibres arrivent toujours en premier dans l’estomac. Si les glucides sont les premiers à y parvenir, ils se diffusent très rapidement dans le sang et provoquent un pic de glycémie. En revanche, le fait de commencer par les légumes ou les crudités change la donne : leurs fibres vont tapisser l’intestin grêle et freiner le passage du glucose. Selon elle, respecter cet ordre précis permet de réduire le pic de glycémie global de 73 % et le pic d’insuline associé de 48 %.

4. Préférer un petit-déjeuner salé. À calories égales, les petits-déjeuners sucrés vont créer un gros pic de glycémie. Coup de barre en milieu de matinée garanti !

5. En cas de fringale, ne pas se jeter sur un aliment sucré (ce qui est un réflexe naturel). Il vaut mieux manger quelques fruits à coque (amandes, noix, noisettes) ou un aliment salé.

…Mais non, tous les sucres ne se valent pas !

Jessie Inchauspé affirme que tous les sucres ont le même effet sur l’organisme.

Elle ajoute même : « Tous les sucres sont naturels, car tous sont issus d’une plante. Il n’y a pas de bon ou de mauvais sucre. »6

Sur ce point je ne suis pas tout à fait d’accord.

Pour moi, tous les sucres ne se valent pas.

Les sucres complexes comme ceux que l’on trouve dans les féculents n’ont pas autant d’effets délétères que le sucre de table par exemple7.

Certains sucres, en revanche, vont être plus particulièrement nocifs pour un organe. Je pense au fructose qui, en excès, favorise grandement la stéatose hépatique non alcoolique et le cancer du foie8.

Tous les sucres n’ont évidemment pas cet effet bien particulier.

  • Le sucre complet présente l’avantage d’être riche en minéraux, ce qui lui confère des propriétés que le sucre blanc n’a pas.
  • L’ indice glycémique des différents sucres est variable (et donc le pic de glycémie qui s’ensuit aussi). Il sera par exemple bien plus faible avec le sucre du sirop d’agave qu’avec un carré de sucre blanc (saccharose).

Bref, mettre tous les sucres dans le même panier me semble quelque peu réducteur.

Ce qui me dérange également dans sa méthode c’est qu’elle ne tient compte que de l’indice glycémique en occultant les autres méfaits du sucre.

Les pics de glycémie ne représentent qu’une des conséquences de la consommation de sucre sur la santé.

Selon moi, le problème du sucre ne se pose pas qu’en termes de glycémie.

Il est également responsable de pathologies qui sont tout à fait indépendantes des pics de glycémie.

Je pense à :

  • L’athérosclérose.

En 2017 l’étude scientifique PURE publiée dans le journal médical The Lancet8 atteste qu’une grande quantité de sucre dans l’alimentation entraîne de graves pathologies cardiaques. Comment le sucre agit sur notre organisme pour provoquer de si sérieux dégâts ? En circulant dans le sang il « attaque » tout simplement la paroi des vaisseaux artériels et la rend plus poreuse facilitant ainsi l’adhésion des plaques d’athérome. De plus, la dégradation des parois vasculaires favorise l’augmentation de la pression artérielle, qui elle-même dégrade ces parois, c’est un véritable cercle vicieux.

  • Aux candidoses

La consommation de sucre favorise le développement de champignons pathogènes comme le Candida albicans. On sait que ce champignon qui colonise la flore intestinale possède une protéine (la protéine Hgt4) qui capte le glucose et influe sur sa résistance et sa virulence10,11.

  • Aux problèmes dentaires

Lorsque le sucre s’attaque aux dents cela ouvre la porte à toute une cohorte de maladies dont les maladies cardio-vasculaires12, arthritiques13, et même dégénératives14.

Vous l’aurez compris, je suis au final beaucoup moins indulgent avec le sucre que ne l’est Jessie Inchauspé.

A mon humble avis, il est préférable de réduire au maximum sa consommation quotidienne de sucre mais sans pour autant se priver de quelques plaisirs de temps à autre.

Lorsque vous craquez pour un délice sucré, la méthode de Jessie me semble parfaite pour éviter les pics de glycémie et les troubles qui en découlent.

Ma méthode à moi : des sucres lents plusieurs fois par semaine pour l’énergie, et tout autre type de sucre de façon beaucoup limitée pour le plaisir !

Et vous, quelle relation entretenez-vous avec le sucre ? Aviez vous déjà entendu parler de la méthode de Jessie Inchauspé ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

3.4 5 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rinaldi
1 année il y a

Bonjour,
Je ne vois pas en quoi «  la dégradation des parois vasculaires favorise l’augmentation de la pression artérielle ». N’est-ce pas plutôt l’encrassement des parois vasculaires qui favorise l’augmentation de la pression artérielle ?
Merci

Sarraille
Sarraille
1 année il y a
Répondre à  Rinaldi

Ok.

J B
J B
1 année il y a

C’est la première fois que j’entends parler de verre méthode. Ça serait bien d’approfondir le sujet. Merci à vous.

BOURAS
BOURAS
1 année il y a

Oui bien sûre, votre commentaire est très instructif.

Joseph
1 année il y a

Bonjour, le sucre est un carburant pour notre corps , sauf que chaque individu réagi a sa façon et on peut difficilement faire une règle générale, je suis actuellement confronté à du diabète qui était raisonnablement bien et suite a l’injection de la première piqûre pour le Covid il est monté subitement ??? Sans que mes habitudes alimentaires ai changée A ce jour je me suis avec une machine pour les pics de glycémie et les résultats sont surprenants ??? J’ai remarqué que des fois une glycémie élevée le soir le test le matin était ok par contre des fois… Lire la suite »

Cécile Bremard
Cécile Bremard
1 année il y a

Bonjour
Je pense que vous avez oublié de signaler que le sucre n’est surtout pas conseillé aux personnes qui ont un cancer : les cellules cancéreuses se nourrissent essentiellement de sucre, autant les en priver…….

Arbayo
Arbayo
1 année il y a

1 cuillerée à soupe de vinaigre à jeun…!attention aux gastrites œsophagites…et les dents ?,,

Sarraille
Sarraille
1 année il y a
Répondre à  Arbayo

1cs de quel vinaigre, de cidre je suppose.
D’alcool je doute,c’est un peu hard🙋

Marie
Marie
1 année il y a

Bonjour,
Je lis actuellement le livre de Jessie INCHAUSPEE.
Depuis que j applique sa méthode, je me sens mieux, plus d énergie.
J essaie de ne plus grignoter le soir après le travail.
Mais je suis aussi d accord avec vous en disant que tous les sucres ne se valent pas.
En attendant de terminer son livre, je continu de faire attention , de manger de tout sans me priver et vous tiendrai informée de mon résultat.
Bien à vous.

Calay MCl
Calay MCl
1 année il y a

En médecine chinoise, il est conseillé de manger du sucré valets 16:00, 17:00. Il semble que cette chronobiologie en influence favorablement les effets.

Michel
Michel
1 année il y a

Bonjour,à ce que je peux la méthode, ou du moins les conclusions de Jessie Inchauspé, ne sont qu’un copier-coller, de tout ce que j’ai pu lire depuis 30 ans. Seul, le fait de mettre tous les sucres sur le même plan la démarque peut être, c’est le première fois que je lis une telle chose !!!! . Pour le reste, par la pratique, j’en suis arrivé aux mêmes préconisations que vous … Cordialement.

Nicole Henry
Nicole Henry
1 année il y a

J’ai 63 ans et m’ont a diagnostiqué un prédiabète. J’ai coupé totalement le sucre sous toutes ses formes. J’ai recommencé à faire du sport d’intensité variable et réintroduit les bons sucres peu à peu, tout en observant la méthode d’ingérer les aliments dans un certain ordre évitant les plus possible les pics de glycémie. De plus, j’ingère des aliments qui font naturellement baissé le taux de sucre dans le sang : vinaigre de cidre de pomme, cannelle, etc… Je me permets un peu de « bon » dessert de temps à autre pour le plaisir des papilles! Résultat: Jjai retrouvé une excellente… Lire la suite »

Catherine CHEDHOMME
Catherine CHEDHOMME
1 année il y a

Merci pour cet article intéressant. Je suis assez d’accord avec ce qui est dit, en même temps parler de « révolution »…? Ce sont des conseils que tout nutritionniste (digne de ce nom) recommande . On parle beaucoup de l’index glycémique qui est une chose mais peu de la charge glycémique ? Je donne souvent l’exemple du miel qui a un index glycémique élevé mais qui est cependant un aliment santé (s’il est de bonne qualité bien sûr..) c’est dans ce cas la quantité que l’on va consommer qui ferra la différence. Je pense que la charge glycémique est importante à considérer.… Lire la suite »

jeannette vincent
1 année il y a

Bonjour ,je viens juste de tomber sur le livre (samedi 15/04/23 ) j’ai trouvez cela intéréssant ,et avait envie d’essayer ? moi je fais déjà très attention au sucre sous toute ses forme ayant ,1 séatose découverte à la suite examen, il y à 5ans ,et je dois dire qu’on se désabitue du sucre ,en ayant aucune sucrerie chez soi ( bonbon,gateaux sec,barre chocolat etc )pas de tentation,en cuisinant IGB

Joelle
Joelle
1 année il y a

Bonjour,

j’etais une adepte de sucrerie depuis que je suis petite je suis toujours adepte de sucre mais raisonnablement j’ai diminuee progressivement comme j’ai fais avec la cigarette donc j’ai arretee completement et le sucre maintenant et raisonnable peut etre qu un jour je l’arreterais completement mais tout le monde doit avoir un petit bonheur dans la vie sans exagerer???

ZAMORE Robert
1 année il y a
  1. R.C.ZAMORE

Je ne comprend pas cet acharnement contre le sucre. Essayer de supprimer entièrement le sucre de votre alimentation.Bonjour les dégâts. Le sucre est un élément indispensable à la vie des humains. Le problème ce n’est pas le sucre, qui est à la base de toute réanimation, mais bien le comportement des humains. La bonne campagne devrait consister à éduquer, dès l’enfance, afin d’éviter les consommations abusives de boissons sucrées et aliments trop riches en sucre.

Sarraille
Sarraille
1 année il y a

Merci pour ce flot d’infos,toujours intéressant sur le sucre qui crée tellement de dégâts de santé. Bonne continuation. Kris

Françoise
1 année il y a

Des idées judicieuses sur la manière de comment et dans quel ordre absorber les aliments.
Merci

Céline
9 mois il y a

L’ouvrage de Jessie Inchauspé est sans conteste une contribution majeure à la littérature scientifique grand public. Malgré quelques zones d’ombre, il offre une vue d’ensemble enrichissante, stimulant à la fois la curiosité et la réflexion.
Une lecture incontournable pour quiconque souhaite approfondir sa compréhension du monde qui l’entoure.

Ineke
Ineke
3 mois il y a
Répondre à  Céline

Entièrement d’accord avec ce commentaire

Suivez-nous sur Facebook

20
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close