Chute de cheveux : vos cheveux ont un message pour vous - Nouvelle Page Santé

Chute de cheveux : vos cheveux ont un message pour vous

Homme inquiet qui perd ses cheveux

Chers amis,

« Celui qui trouvera la solution contre la chute des cheveux sera immensément riche ! » assure le docteur Philippe Abimelec, dermatologue, dans une interview1.

Il est vrai que la calvitie touche 3 hommes sur 4… et les femmes ne sont pas épargnées non plus2 !

Comme ce phénomène attaque directement notre image, il génère un business très rentable : lotions miracles, greffes, molécules aux effets dévastateurs pour la santé, injection de plasma dans le cuir chevelu…

Pourtant, la chute des cheveux est bien plus qu’un problème d’ordre esthétique.

J’aimerais vous alerter aujourd’hui sur les problèmes de santé que pourrait vous révéler votre perte de cheveux.

Car perdre ses cheveux n’est jamais anodin…

Pourquoi est-ce que je perds mes cheveux ?

On perd en moyenne une centaine de cheveux par jour, et c’est tout à fait normal.

On estime en revanche qu’il y a une perte de cheveux excessive si vos cheveux restent en touffes sur la brosse ou le peigne, s’ils commencent à boucher la baignoire, si votre oreiller est couvert de cheveux le matin au réveil et si, bien sûr, votre crâne commence à apparaître.

Cette chute anormale de cheveux peut être due à plusieurs causes. Voici les plus courantes :

  • les changements de saison (surtout après l’été lorsqu’ils ont été agressés par le soleil) ;
  • la maternité, c’est ce qu’on appelle la chute de cheveux post-partum ;
  • une période de stress ou de fatigue intense ;
  • l’âge (le nombre de follicules pileux décroît avec le temps) ;
  • l’alopécie androgénique, c’est-à-dire la perte de cheveux héréditaire. On ne peut pas y faire grand-chose malgré les belles promesses de l’industrie cosmétique ou de dermatologues peu scrupuleux ;
  • l’exposition aux polluants3 comme l’air, l’eau, les aliments qui contiennent des toxiques (perturbateurs endocriniens, métaux lourds, pesticides, particules fines etc…) qui favorisent la fragilisation des cheveux.

En général, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure. Même si elle est importante, la chute est majoritairement ponctuelle (sauf, vous l’aurez compris, pour l’alopécie androgénique…) et tout rentre dans l’ordre lorsque la cause disparaît.

En revanche, une éventuelle intoxication aux polluants mérite une attention particulière.

Vos cheveux sont-ils intoxiqués ?

Nous sommes tous plus ou moins victimes d’intoxication.

Si vous avez une perte de cheveux excessive et qu’aucune des causes évoquées ci-dessus ne vous concerne, je vous conseille de commencer par faire une bonne cure de détox.

Et pour cela, vous allez miser sur les chélateurs.

Dans l’organisme les agents chélateurs se combinent avec les substances toxiques, permettant leur évacuation via les urines ou les selles.

Les chélateurs peuvent être naturels comme la chlorella par exemple (c’est une algue d’eau douce dont je vous reparlerai dans un prochain message).

Le miso, cette pâte de soja fermentée renferme une substance (le zybicolin) capable d’absorber les métaux lourds et les éléments radioactifs tel le strontium.

Enfin, le chardon-Marie est un puissant purificateur et détoxifiant naturel du foie, organe le plus sollicité dans la détoxification de l’organisme.

Voici comment réaliser une cure de détox grâce aux chélateurs facilement.

D’abord, supprimez de votre alimentation les aliments chargés en métaux lourds. C’est le cas des  champignons et des poissons, ainsi que des fruits et des légumes traités avec des pesticides.

Privilégiez dans tous les cas le bio et le “fait maison”.

Si vous réalisez une cure au chardon-Marie, prévoyez une période de 21 jours et prenez :

  • en gélule : de 140 à 210 mg d’extraits normalisés à 70 ou 80 % de silymarine, une à trois fois par jour, avant les repas ;
  • en extrait hydro-alcoolique (teinture-mère) : 25 à 30 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois/jour.

Si vous optez pour une cure de chlorella, elle est également à prévoir sur 21 jours. Prenez alors 3 grammes de chlorelle (poudre ou comprimé) par jour, soit environ 6 comprimés de 500 mg.

Vous pouvez réaliser l’un ou l’autre de ces cures 3 fois par an, en respectant un minimum d’une semaine entre chaque cure.

Attention à quelques contre-indications.4

Vos cheveux ont un message pour vous

Il a été démontré que la chute de cheveux pouvait être un signal d’alarme révélateur de problèmes de santé présents ou à venir.

La première des choses à prendre en considération, je vous l’ai dit, est l’alimentation. Des carences avérées sont fréquemment en cause lors de la chute de cheveux.

Parmi elles, on trouve régulièrement des manques en fer, zinc, vitamine B et cuivre.

Ces carences sont plus fréquentes qu’on ne le croit et sont en plus sources de problèmes de santé potentiellement dangereux (immunité défaillante, risque plus élevé de maladies chroniques, de dépression, d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, de cancer…)5 6.

Une analyse de sang ou une formule sanguine complète (FSC) permettent de faire le point et de corriger ce qui ne va pas.

Outre la possibilité de carences pensez à vérifier :

  • l’activité de votre thyroïde. L’hypo- ou hyperthyroïdie peuvent rendre les cheveux plus fins et provoquer une chute inhabituelle7. Cette chute est réversible une fois la cause établie et traitée. ;
  • si vous n’êtes pas atteint par une affection comme la teigne. Celle-ci est due à des champignons appelés dermatophytes.
    La teigne est très contagieuse et touche souvent les enfants. Elle peut aussi être transmise par les animaux de compagnie.
    Elle commence d’abord par l’apparition de squames, ressemblant à de grosses pellicules. Ensuite, le champignon attaque le follicule pileux et finit par le détruire. On constate alors une perte de cheveux sur certaines zones du cuir chevelu.
    Quand un cas de teigne est repéré dans la famille, tout le linge doit être lavé à 60 °C pour détruire efficacement le champignon. De la poudre antifongique peut aussi être appliquée sur les vêtements en contact avec la tête.
    Attention à ne pas confondre la teigne avec le psoriasis du cuir chevelu car l’usage de corticoïdes préconisé dans ce cas fait flamber l’affection. Elle devient alors inflammatoire et plus difficile à traiter ;
  • si vous ne souffrez pas du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).
    Le SOPK fait partie des maladies gynécologiques endocriniennes chroniques. Les symptômes sont parfois bénins ou ne laissent pas supposer une telle origine. Parmi les plus fréquents il y a l’absence ou des troubles des cycles menstruels, des douleurs abdominales, une tendance à prendre du poids ou une obésité latente, des problèmes d’acné récurrents, de la fatigue.
    Dans les cas les plus prononcés, on constate une présence excessive de poils (hirsutisme) sur la poitrine, le ventre, et les seins et… une raréfaction des cheveux. Cela est dû à des niveaux élevés d’androgènes, des hormones mâles, chez les femmes atteintes. C’est un trouble qu’il faut absolument surveiller car il peut mener à l’insulino-résistance, au diabète et à la stérilité. Ces femmes présentent aussi une élévation du risque d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires8 ;
  • surveiller votre taux de cholestérol, votre diabète et votre santé cardiovasculaire.
    Les risques sont généralement plus élevés chez les hommes présentant une calvitie9 10, surtout lorsqu’elle se développe tôt ;
  • soyez également vigilants concernant votre prostate car il se pourrait que les hommes dégarnis puissent être davantage exposés à des risques de cancer11.

Ma formule anti-chute

Nous l’avons vu, l’alimentation joue un rôle déterminant dans la chute des cheveux.

Veillez donc à vos apports en fer, zinc, vitamine B, et en cuivre qui sont les principales causes de la chute de cheveux.

Le silicium améliore également la qualité des cheveux et stimule leur croissance. Il participe à la structuration des tissus conjonctifs et des phanères (peau, ongles, cheveux). La supplémentation en silicium épaissit les cheveux, les rend plus forts et plus souples.

On le trouve en bonne quantité dans le son de blé et d’avoine, l’orge, les haricots blancs, les lentilles, la laitue, les champignons, les bananes, les herbes aromatiques, l’ortie.

Les compléments alimentaires à base de silicium se présentent sous forme de gel, de gélules ou de solution buvable. Je recommande la forme liquide à base d’ortie que l’on trouve en magasin bio.

  • Une cure d’un mois trois fois par an me semble le juste dosage si vos cheveux sont raplaplas.

Les acides gras insaturés comme les oméga-3 et les oméga-6 ont aussi leur importance.

Ils nourrissent les cheveux, augmentent leur volume et réduisent l’inflammation qui est un facteur de la chute des cheveux.

Une étude de 2015 publiée dans le Journal of Cosmetic Dermatology12 s’est penchée sur les effets d’une supplémentation de six mois en oméga-3, en oméga-6 et en antioxydants pour enrayer la chute de cheveux.

Les conclusions ont montré une amélioration significative.

  • Je recommande une cure d’oméga-3 à raison de 250 à 500 mg par jour pendant trois mois par an.

Pour votre cure, privilégiez l’huile de krill (un petit crustacé) qui est moins chargée en polluants que les huiles issues de gros poissons (saumon, foie de morue…).

Attention cependant si vous avez des troubles de la coagulation et une allergie aux crustacés. Les personnes sous anticoagulant doivent demander conseil à leur médecin. Il est également recommandé de stopper les prises 3 jours avant une intervention chirurgicale ou une extraction dentaire. 

MA FORMULE ANTI-CHUTE : facile à réaliser et à appliquer (une demi-heure chaque jour ou plusieurs fois par semaine) :

Ingrédients :

  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco froide (pour une texture onctueuse) ou d’aloe vera
  • 1 cuillère à soupe de poudre d’ortie
  • 1 cuillère à café d’huile de ricin
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Bay Saint-Thomas
  • 2 gouttes d’huile essentielle de bois de santal
  • 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéol

Application :

  1. Mélangez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène et onctueuse
  2. Appliquez la solution en masque sur le cuir chevelu
  3. Laissez agir 30 minutes
  4. Lavez avec un shampoing

L’aloe vera est riche en oligo-éléments, il possède également des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Il permet d’équilibrer le pH du cuir chevelu et de l’assainir le plus naturellement du monde.

L’huile de coco régénère le cheveu en profondeur en pénétrant dans sa structure. Elle hydrate en profondeur, stimule le flux sanguin, et assainit grâce à ses propriétés anti-bactériennes.

L’huile de ricin est réputée pour renforcer les ongles et les cheveux. Elle les protège et stimule leur croissance.

L’ortie est utilisée pour sa teneur importante en silicium.

L’huile essentielle de Bay Saint-Thomas possède des propriétés tonifiantes et stimulantes. Elle est souvent employée pour stopper la chute de cheveux, favoriser la repousse, limiter la formation de pellicules et soulager les démangeaisons du cuir chevelu. Cette huile essentielle possède aussi une action anti-infectieuse et anti-inflammatoire

L’huile essentielle de bois de santal est très prometteuse en matière de chute de cheveux comme l’ont découvert des chercheurs allemands13 14. Les cellules de la racine des cheveux ont des récepteurs d’odeurs et leur activation avec la fragrance du bois de santal peut prolonger leur durée de vie ! N’hésitez pas à en ajouter systématiquement deux gouttes à votre shampoing.

L’huile essentielle de romarin à cinéol présente des caractéristiques proches du finastéride, le traitement communément prescrit pour lutter contre l’alopécie androgénique. Une étude15 en a démontré l’efficacité. Deux avantages de cette huile sont à noter : elle est dénuée des effets indésirables propres au finastéride et elle fonctionne aussi bien pour l’alopécie androgénique que pour la pelade16 !

Les huiles essentielles utilisées sont contre-indiquées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de six ans, aux asthmatiques et aux personnes épileptiques. Le bois de santal est déconseillé en cas de cancer hormono-dépendant, et à prendre en compte en cas de pathologie liée ou traitement hormonal. 

En règle générale, faites toujours un test de tolérance dans le pli du coude, au moins 48h avant de les utiliser. 

Soyons honnête, lorsqu’on souffre d’une calvitie androgénique, il est illusoire d’espérer retrouver un jour une chevelure luxuriante. Les cheveux perdus le sont définitivement.

En revanche, il est possible de retarder considérablement une chute qui débute.

Si vous êtes atteint d’une alopécie liée à une autre problématique de santé (pelade, hyper ou hypo thyroïdie, carences, SOPK etc…) tout peut revenir à la normale si vous traitez la cause.

Plus tôt les mesures seront prises plus les chances d’enrayer le processus seront grandes.

Les cheveux sont révélateurs de votre état de santé alors prenez-en soin et sachez décoder les messages qu’ils vous envoient !

N’hésitez pas à partager vos recettes pour conserver de beaux cheveux en commentaire.

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.6 5 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
boulay
boulay
4 mois il y a

bonjour perte de cheveux est sans doute du à mes 8 décès de mes proches et ma santé c(est détériorer , problèmes avec le cœur trop affaiblie pour une 2 opération et ma polynévrite , mes cheveux c’est comme le thermomètre un signal d’alarme et en ce moment beaucoup de soucis avec la santé de chacun que faire je ne crois pas au remède miracle , merci pour vos conseils F BOULAY

RODRIGUEZ
RODRIGUEZ
4 mois il y a

Bonjour, merci pour tout ces bons renseignements. J’ai fait une chute chez moi en me prenant le pied dans le tapis. 2 dents cassées, les côtes fêlées, ma tête ayant cognée assez fort sur le carrelage, un œil tout noir puis l’arc en ciel, plus plus. Je pense que la peur m’a fait perdre pas mal de cheveux. Les ayant mi-dos je les ai coupé aux épaules. Donc je fais une cure de Minoxidil en lotion et 2 cachets par jour de Forcapil. Ce que m’a prescrit mon Dr. Mais depuis j’ai des démangeaisons terribles sur le cuir chevelu, ce… Lire la suite »

Morana
Morana
4 mois il y a

Bonjour je souffre dune alopécie fibrosante de Kosard depuis des années que me conseiller vous je suis une femme merci

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close