Ces médecins extraordinaires qui vivent dans… une ruche ! - Nouvelle Page Santé

Ces médecins extraordinaires qui vivent dans… une ruche !

J’avais prévu de vous écrire cette lettre il y a plusieurs semaines… Mais ça, c’était avant la crise du coronavirus.

Depuis, vous êtes inondé d’informations, parfois contradictoires, pour vous dire ce qu’il faut faire et ne pas faire contre le coronavirus.

Et démêler le vrai du faux est très compliqué…

J’imagine que vous êtes nombreux à vous poser la question sur ce que vous pouvez concrètement faire pour vous protéger, dans une démarche préventive.

Et si nous avions déjà une solution simple sous les yeux, une solution habillée en noir et jaune ?

Virus, rhumes, bronchites… Il n’y a pas de secret !

Chaque hiver, on dénombre en France :

  • 10 millions de personnes atteintes de la grippe ;
  • 3,7 millions de personnes atteintes de la gastro-entérite ;
  • 460 000 nouveau-nés atteints de la bronchiolite[1][2][3].

Et ça, c’est sans compter les rhumes, bronchites, otites, angines… et maintenant coronavirus.

Quand vous croisez un virus ou une bactérie tenace, c’est le même schéma qui se répète : vous êtes cloué au lit, vous avez de la fièvre, votre nez coule, vous avez la gorge encombrée… et la diarrhée qui vient s’ajouter dans certains cas.

Vous n’avez plus qu’une seule envie : rester bien au chaud dans votre lit et dormir. Encore mieux : vous aimeriez avoir la télécommande de votre vie et la mettre sur « avance rapide » pour aller tout de suite à la période de rétablissement.

Ah mais moi tu sais, je ne tombe jamais malade !

En ce moment, on envie tous ces personnes de notre entourage qui passent tous les hivers sans problème et n’hésitent pas à nous le rappeler. Dans ma famille, il s’appelle Thierry. Et avoir un “Thierry” dans son entourage, c’est terriblement pénible…

Mais attention, Thierry cache bien son jeu : son système immunitaire n’est pas infaillible, quoi qu’il en dise. Il a sûrement un secret : à tout hasard, demandez-lui s’il ne prend pas de la propolis

Les abeilles, championnes de la défense immunitaire

S’il y a un animal qui a tout compris à l’immunité, c’est bien l’abeille.

Cet animal est une petite usine sur pattes : elle fabrique des substances antimicrobiennes qui figurent parmi les plus puissantes au monde. Et il y a le choix !

Contre les virus, les bactéries, les supermicrobes[4]… Entre le miel (surtout le miel Manuka), la gelée royale, la propolis et la cire, tout ce que produisent les abeilles est bon pour notre santé.

Ces “produits” des abeilles sont indispensables pour assurer la survie de la ruche.

Par exemple, lorsque qu’un rongeur s’introduit dans leur habitat, les abeilles peuvent le tuer à coup de piqûres. Mais elles ne vont pas le manger car elles sont herbivores, ni déplacer son corps qui est bien trop lourd.

Leur solution : organiser un grand festin et laisser le cadavre se faire dévorer par les bactéries et les insectes des environs. Pour empêcher une décomposition trop rapide, elles enduisent le cadavre de propolis qui protège des infections.

Le secret bien gardé de Maya et ses copines

Justement, revenons à la propolis. Les abeilles la fabriquent à partir de diverses résines recueillies sur les bourgeons et l’écorce des arbres (surtout sur les peupliers et les conifères), et auxquelles elles ajoutent de la cire et des sécrétions salivaires.

La propolis est riche de plus de 300 substances actives. Sa composition dépend des fleurs disponibles pour être butinées par les abeilles dans les différentes régions du monde. La grande variété des miels – couleurs, textures et parfums – a son équivalent dans la propolis.

Sa découverte ne date pas d’hier. Nous avons la preuve qu’avant l’apparition de l’agriculture, il y a 15 000 ans, les Hommes récoltaient déjà la propolis[5]. Dans l’Antiquité, les Égyptiens ont imité les abeilles en utilisant la propolis pour embaumer les morts. C’est ce qui explique l’excellent état de conservation des momies égyptiennes.

La propolis est si efficace pour tuer les microbes en tout genre que le luthier Stradivarius l’utilisait pour vernir et protéger ses précieux violons, fabriqués pour durer des siècles. On fait d’ailleurs toujours aujourd’hui un vernis à base de propolis pour protéger les bois très exposés : le « vernis de Russie ».

Le chercheur danois Karl Lund Aagaard a étudié cette substance pendant plus de 20 ans sur plus de 50 000 personnes. Dans ses compte-rendus détaillés, il explique :

« Le champ d’influence de la propolis est extrêmement large. Il inclut le cancer, les infections urinaires, le mal de gorge, la goutte, le rhume, la grippe, la bronchite, la gastrite, les problèmes de gencives, les infections intestinales, les ulcères, la pneumonie, l’arthrite, les maux de tête, les troubles de la circulation et les conjonctivites. »[6]

La propolis est recommandée contre un paquet de maladies ! Mais attention : il ne faut pas l’utiliser n’importe comment. Suivez le guide…

La propolis contre les infections des voies respiratoires

La propolis est connue pour renforcer vos défenses immunitaires. C’est notamment une excellente source d’acide caféique qui stimule la réponse immunitaire. Pour cette raison, elle peut s’utiliser pour lutter contre les infections respiratoires : virus de la grippe, bronchite, rhume, mal de gorge[7].

La propolis a aussi une action antioxydante puissante grâce aux flavonoïdes (notamment l’apigénine) qu’elle contient et qui lui confèrent une action inhibitrice sur la réplication du virus[8].

Propolis contre le rhume

Peu de substances naturelles sont réellement efficaces contre le rhume. En 1987, une équipe de chercheurs polonais a donné soit un placebo, soit un extrait de propolis à deux groupes de personnes. La propolis a accéléré la guérison de 250 %[9]. Et si nous avions enfin trouvé la parade contre le rhume ?

Propolis contre les otites

Les otites sont des inflammations des muqueuses de l’oreille. Elles touchent souvent les enfants et, pour les soigner, on utilise généralement des antibiotiques dont les effets secondaires sont sérieux, notamment au niveau de l’affaiblissement du système immunitaire.

Très récemment, une équipe de chercheurs italiens a montré qu’une supplémentation de gouttes de teinture-mère de propolis combinées à du zinc permettait de diminuer la survenue d’otites chroniques de 32 %[10].

Propolis contre le Candida albicans

Le Candida albicans est un champignon qui s’installe au niveau de la bouche et des lèvres, avant de coloniser d’autres zones de votre corps. Il peut provoquer d’affreuses démangeaisons.

Lorsque vous êtes atteint, vous vous sentez découragé, anxieux, déconcentré et dépourvu de toute énergie. Il s’accompagne également de maux de tête, migraines, et de troubles digestifs. Oui, ça ne donne pas envie…

Avec l’aide d’un spécialiste, vous pouvez envisager un traitement à base de propolis qui inhibe la flore fongique et combat le Candida albicans.

Les abeilles ont d’autres tours dans leur sac

Voilà pour ce petit tour d’horizon sur les bienfaits de la propolis. Mais ce n’est pas tout !

Les abeilles sont surprenantes : dans quelques jours, je vous parlerai d’une autre substance qu’elles fabriquent. Et les propriétés pour notre organisme sont encore plus nombreuses…

 

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
harounSTIVES BernadetteRibordyTsomlektsoglou Helene Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Tsomlektsoglou Helene
Invité
Tsomlektsoglou Helene

j’apprecie vos articles, mais pour l’utilisation de propolis j’ai toujours une crainte etant allergique aux coniferes et a de nombreuses fleurs. pourriez vous lors d’une de vos prochaines lettres donner queques indications? merci pour tous vos conseilles

Ribordy
Invité
Ribordy

J’utilise le chaga

STIVES Bernadette
Invité
STIVES Bernadette

Ca m’interesse beaucoup ! Je m »en occupe demain !

haroun
Invité
haroun

y’a un docteur diététicien du maroc spécialiste en génie génétique et macro biologie : qui insiste a prendre de la propolis et de la gelée royale comme premiers rempare contre le covid 19 A UTILISER en curatif ou en preventif , et il utilise les meme argument que vous car la gelee royale regule les enzymes et la propolis repare les lesions causées par la covid
https://youtu.be/be0A1qLJF3Q

Partagez-nous