Ces informations qui nous empêchent de vivre heureux - Nouvelle Page Santé

Ces informations qui nous empêchent de vivre heureux

Comme pour un 1er janvier, j’ai pris une résolution ambitieuse pour l’après-coronavirus.

Ma résolution n’est pas facile à décrire, mais je pense que vous comprendrez ce que je veux dire. 

Voici l’idée :

j’ai décidé de devenir sourd aux considérations “macro”.

J’utilise le terme “macro” en référence à la “macro-économie” (taux de croissance du PIB, taux de chômage, anticipations de tendances de marché), mais je l’applique aussi à la “macro-médecine” (chiffres de l’OMS, nombre de morts du coronavirus, de la grippe saisonnière), et à toute tentative de décrire nos sociétés dans leur ensemble.

Qu’est-ce qu’une information macro ?

Je vous donne l’exemple d’un message que j’ai reçu récemment sur un réseau social :

“À tout hasard si l’un d’entre vous cherche une location d’été avec piscine du 18 au 25 juillet dans le sud de la France (apparemment les locations en France sont prises d’assaut !), j’ai ce qu’il vous faut => maison de famille près de Bayonne”.

Ce qui a retenu mon attention, c’est cette information macro : “apparemment les locations en France sont prises d’assaut !”. C’est typique d’une information macro : elle provoque en moi une petite panique, alors qu’elle est presque impossible à vérifier. D’où vient l’information ? Est-ce vrai ?

Habituellement, je n’ai pas le temps de faire des recherches. Je prends donc cette information pour argent comptant. 

Mais aujourd’hui, je vous propose d’essayer de la vérifier. Avant de savoir si toutes les locations en France sont prises d’assaut tout cet été 2020… essayons déjà de voir si dans les environs de Bayonne, du 18 au 25 juillet on trouve de quoi loger une famille.

Je suis donc allé sur AirBnb et Booking.com et, bonne nouvelle, il y a plusieurs offres. Je dirais même qu’il y a beaucoup d’offres.

De là, il y a deux conclusions :

  • soit cette information macro est fausse : à Bayonne, les locations n’ont pas été prises d’assaut. Et donc probablement pas non plus dans le reste de la France. Il n’y a donc pas de raison de paniquer si vous n’avez pas encore réservé pour cet été ; 
  • soit cette information macro reste vraie : on trouve de nombreuses offres à Bayonne fin juillet, mais infiniment moins que les années précédentes. Pour être sûr de cette information, il faudrait pouvoir consulter les archives de réservations d’AirBnb, interroger un professionnel de la location de vacances, etc. Bref, cette information est impossible à vérifier.

Les informations macro vont nous rendre fous

Lors de la crise du coronavirus, nous avons été inondés de ce genre d’informations macro contradictoires qui manipulent notre univers mental :

  • nous prévoyons 500 000 morts en France ;
  • le coronavirus fait à peine plus de morts que la grippe saisonnière ;

 

  • la deuxième vague arrive ; 
  • il n’y aura pas de deuxième vague ;

 

  • les enfants ne sont pas sensibles au coronavirus ;
  • les enfants peuvent attraper le coronavirus ;

 

  • les bourses se sont effondrées mais il y aura une reprise en “V”;
  • il n’y aura pas de reprise en “V”, la crise économique à venir sera pire que celle de 1929 ; 

 

  • le taux de chômage explose ;
  • le secteur du tourisme ne s’en remettra pas.

Assez !

J’en ai parlé ces dernières semaines : les statistiques de surmortalité de la grippe saisonnière sont des estimations. Les statistiques sur le coronavirus ne sont pas fiables. Les tests de coronavirus ne sont pas fiables. Les modèles mathématiques du Dr Neil Ferguson à l’Imperial College de Londres ne sont pas fiables. Le mystère reste entier.

La certitude, c’est qu’à force de lire ces informations macro nous allons devenir fous ou dépressifs. Ces informations provoquent avant tout la panique parce qu’on entend surtout les mauvaises nouvelles, et la confusion parce qu’elles sont invérifiables et donc facilement contredites.

Comment rester sage dans cette tempête ?

La sagesse nous recommande ne pas nous soucier des choses qui sont hors de notre contrôle — c’est là ma résolution. 

Nous sommes tous persuadés que ces informations macro sont indispensables pour vivre. Persuadés qu’il est grave de vivre dans l’ignorance, et que nous prenons un risque à vivre sans les suivre au quotidien.

Mais est-ce que la croissance de 1,7 % du PIB de la France en 2018 a changé quoi que ce soit à votre existence ? Les considérations macro me paraissent inutiles.

Même le taux de chômage ne veut rien dire. Dans un pays où le taux de chômage est à 2 %, il n’est pas quatre fois plus facile de trouver du travail qu’en France où le taux est à 9 %. Ça dépend plutôt de ce que vous cherchez, et de ce que vous êtes prêt à accepter. Il y a forcément des différences : le taux de chômage chez les médecins doit être proche de zéro, alors que le taux de chômage d’une femme de ménage pendant le confinement devait être proche de 90 %.

La crise du coronavirus a provoqué une forte augmentation du taux de chômage. Est-ce que ça veut dire que vous devriez vous accrocher à votre poste, même si vous en avez marre ? Vous risquez de rester malheureux à cause d’un chiffre macro invérifiable, alors que si vous tentiez votre chance, vous seriez fixé. Qui sait ?

Pour moi, vouloir décrire les phénomènes “macro” est une lubie. Les choses sont trop complexes. Notre petit cerveau n’est pas capable de percevoir les grandes tendances de façon fiable (scientifique).

Or, nous utilisons les informations macro qui nous parviennent comme un tableau de bord pour prendre nos décisions. C’est catastrophique ! Je pense que ça nous empêche de vivre heureux.

Reprenez le contrôle de votre existence

Ce qui compte c’est votre expérience concrète, à l’échelle “micro”, et pas les “on dit” de l’échelle “macro”

Ma résolution est donc d’ignorer toutes les considération macro et de me fier à mon expérience. 

Nous sommes contaminés par ces informations macro qui se propagent plus efficacement que le coronavirus. Mon arme contre ça, c’est la détox. Je ferme les écoutilles. Je me fais ma propre expérience. J’écoute les avis vérifiés, mais pas les déclarations à l’emporte-pièce comme “apparemment les locations en France sont prises d’assaut !”.

Ça va être difficile. Je crois que je n’ai jamais rien envisagé d’aussi ambitieux.

Si je parviens à me détacher de ces informations macro anxiogènes et invérifiables, ça ne m’empêchera pas de vivre normalement. Mais surtout, je pense pouvoir reprendre le contrôle de mon existence et choisir librement la direction dans laquelle je souhaite aller. Ceci devrait me permettre de mener une existence moins torturée.

2 1 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Flora
Flora
3 mois il y a

Merci beaucoup !

delhomme
delhomme
3 mois il y a

Bonjour , je crois que je suis assez d’accord avec votre analyse …… ils nous rendent fous avec leurs macro infos …. moi même suis assez déprimé depuis quelques temps je crois que cela vient de là…….. pas mal d’essayer de ne plus les écouter .
Merci … JD

Laura Girard
Laura Girard
3 mois il y a

Bonjour, merci pour cette newsletter sensée et encourageante. J’essaie de faire comme vous mais c’est loin d’être évident ! En tout cas c’est une bonne stratégie ! Bonne journée

Franck
Franck
3 mois il y a

Les informations macro, pour peu qu’elles soient vraies, évoquent une tendance majoritaire, comme le résultat d’une élection ne met en exergue que l’élu : il faut éviter de comprendre qu’elles livrent une vérité absolue. Les infos micro ont le défaut de n’être pas pondérées par le nombre : si vous faites un essai clinique sur 3 personnes, est-ce que vous aurez obtenu une preuve d’efficacité ou de son absence ? Un cas d’espèce même parfaitement identifié, vérifié etc reste un cas d’espèce. L’information peut bousculer nos certitudes, qu’elle soit macro ou micro : c’est souvent inconfortable ; faut-il s’en passer… Lire la suite »

J-Patrick Helard
J-Patrick Helard
3 mois il y a

Merci beaucoup pour cette réflexion à partager pour le plus grand bien des lecteurs. Portez vous bien

Frayard
Frayard
3 mois il y a

Tout-à-fait d’accord! C’est d’ailleurs ce que je fais depuis (presque) le début de cette épidémie intoxicante!

Massard
Massard
3 mois il y a

Bonjour,
J’apprécie votre article mais une chose me fait hurler : vous ne parlez que de RbNb et Booking, sites commerciaux non français…
Il existe dans chaque commune touristique un Office du Tourisme très efficace !!! C’est bien mieux en 1ère intention, c’est proche, les frais ne sont par surfactures et plus simple en cas de litige et FRANÇAIS ! donc impôts payés en France.
Merci d’y penser.
Cordialement
MA MASSARD

Maflor
Maflor
3 mois il y a

Grand merci pour cette réflexion fort intelligente, concrète et riche d’illustrations.
Elle permet de revenir à la conscience de l’individualité de chaque être humain et l’inciter à créer son existence jour après jour, selon les paramètres de son environnement.

SOLANGE Blanchard
3 mois il y a

Bonjour
Cela fait déjà un bon moment que j’applique cette façon de faire. Je suis plus sereine et moins stressée. Le seule problème c’est qu’on est décalé par rapport aux autres.

.Fourment Yolande.
.Fourment Yolande.
3 mois il y a

Merci merci pour votre article 👍 Je me sens totalement comprise et suis addictif de cette méthode depuis un long moment 🌻

Livemont
Livemont
3 mois il y a

Bravo,bien analysé et pensé.Encore Bravo,je fais comme vous!

Maggy Thiebaut
3 mois il y a

J’adore votre article sur le terme « macro ». Merci de m’avoir fait réfléchir un peu plus et ne plus devenir imperméable ou naïve v/v de tout ce que je ne peux ni confirmer ni savoir si c’est la vérité. J’avais toutefois déjà compris une chose fondamentale, les phrases pièges du genre… Un jour « Les masques ça ne sert à rien ». Deux jours plus tard, le masque est entre obligatoire et recommandé. Tout et son contraire. J’avais pris l’habitude de suivre le minimum de sécurité et mettre le masque quand MOI je pense qu’il est de rigueur et lorsqu’il est obligatoire comme… Lire la suite »

Florence
Florence
3 mois il y a

Merci pour ce réflexe de bon sens! Ne pas être « intoxiqué » par ce qu’on nous répète en ligne ou aux info télé, c’est ce à quoi je m’efforce depuis quelques années, et je ne vois pas de conséquence délétère! Donc à continuer, pour mieux apprécier et profiter de la vie!

Bloch
Bloch
3 mois il y a

Vous confondez l’expression d’opinions concernant le futur (prévisions, prospective), toujours sujettes à caution, à discussions, donc potentiellement anxiogènes, ce que vous appelez macro infos, (il y aura une 2ème vague) et des faits ( le coronavirus n’ a pas fait plus de victimes qu’une grippe hivernale habituelle) Problème du 1: tant que le fait n’est pas arrivé, tout n’est que spéculation. En outre il est vraisemblable que le climat anxiogène soit délibéré. solution: supprimer la tv, arrêter de lire et d’écouter les médias. seuls les vrais médium, astrologues, numérologues ont des choses pertinentes à dire sur le futur, et ils… Lire la suite »

Dany
Dany
3 mois il y a

Je pense que vous avez raison, tout simplement.

Brigitte
Brigitte
3 mois il y a

Je suis tout à fait en accord avec votre article, j’en ai assez de ces borrages de crâne contradictoires, des chaînes d’infos qui diffusent tous le même sujet en boucle ! Des contradictions constantes et cela ne m’apporte rien de concret à mon quotidien. Il faut avoir l’esprit critique pour se faire sa propre idée de la vérité, écouter différentes sources et se rappeler ce qui est important pour soi et ses proches.

Mohamed
Mohamed
3 mois il y a

Bonjour
Je suis tout à fait d’accord avec vous.
C’est pas facile mais il faudra essayer et s’accrocher.
Bon courage

Partagez-nous