Ce que je fais systématiquement en janvier - Nouvelle Page Santé

Ce que je fais systématiquement en janvier

Je suis gourmand.

Je vous l’ai avoué, il n’est pas question de me priver durant les fêtes de fin d’année.

Je le dis sans honte, c’est même le moment où je remise au placard tous les conseils que je vous donne chaque semaine !

En revanche, dès les agapes terminées, je me reprends en main sans tarder.

Ma méthode ? Je vous ai déjà présenté mes 5 conseils à mettre en pratique pour les lendemains de fêtes, il en restait un dernier… qui mérite bien une lettre à lui tout seul : la monodiète !

    Causes et conséquences

Faire quelques excès durant les fêtes n’est pas bien grave en soi.

Mais, souvent, dans les jours qui suivent, on se sent patraque : ballonnements, maux de tête, nausées, fatigue, transit perturbé, brûlures d’estomac…

Sans oublier la fameuse « crise de foie » dont on parle beaucoup, mais qui n’est rien d’autre, en réalité, qu’un signal d’alarme général de la part de tout votre système digestif.

En effet, le gras, le sucre et l’alcool en excès ont fait quelques dégâts qu’il va falloir rattraper…

Par exemple, votre foie doit travailler plus que d’habitude pour éliminer l’alcool, ce qui ralentit la digestion.

De plus, l’alcool déshydrate (les maux de tête et la bouche pâteuse des lendemains de cuites viennent de là).

Et, en diminuant la production de pepsine et de gastrine (deux hormones digestives), il entraîne une irritation des parois du tube digestif, ce qui se traduit par des maux d’estomac, des nausées ou de la diarrhée.

Même si vous êtes resté raisonnable, le simple fait de changer votre alimentation peut avoir des conséquences sur la digestion.

Ainsi, si vous n’avez pas l’habitude d’une alimentation riche en graisse, votre système digestif vous le fera vite savoir…

La vidange gastrique sera plus laborieuse et quand les aliments quitteront enfin l’estomac, c’est la vésicule biliaire qui va devoir charbonner.

Même les reins, chargés d’éliminer les déchets cristalloïdaux, sont mis à rude épreuve.

Ce sont les déchets de la digestion liés à la surconsommation d’aliments riches en protéines ou en sucre raffiné.

Lorsqu’ils s’accumulent dans l’organisme, ils causent des rhumatismes, des sciatiques, des calculs, des eczémas secs ou des crises de goutte.

Si vous êtes sujet à ce genre de problèmes, lisez bien le conseil suivant.

    L’intérêt de la monodiète en janvier

L’utilité d’une monodiète est avant tout de mettre votre système digestif au repos et de lui laisser le temps de se régénérer.

C’est un excellent moyen de se débarrasser des toxines, de retrouver de l’énergie et une digestion sereine.

Elle doit durer au minimum 24 heures pour être efficace.

Si vous la supportez bien, n’hésitez pas à la prolonger sur plusieurs jours pour vous détoxifier plus profondément.

Comme avec le jeûne, vous pouvez aussi opter pour une monodiète de 24 heures une fois par semaine, pendant un mois par exemple.

Le principe est très simple : il s’agit de ne consommer qu’un seul aliment durant toute sa durée.

Moins l’aliment produira de déchets, plus l’organisme se reposera.

L’idéal est de choisir un légume ou un fruit, consommé cuit ou cru (attention à cette option si vous avez les intestins fragiles).

C’est possible aussi avec du riz ou des pommes de terre (cuites et écrasées), surtout si vous avez une tendance à l’acidité, aux rhumatismes, à l’eczéma sec ou à l’arthrite.

L’avantage avec la monodiète, c’est que la quantité n’est pas restreinte. Vous n’aurez pas faim ; vous pourrez manger autant que vous le souhaitez, à condition bien sûr de rester raisonnable.

    Alors, fruits, légumes ou féculents ?

Il n’y a pas de meilleur choix ou de solution universelle.

Le but du jeu n’est pas de se punir, alors faites-vous plaisir !

Si vous êtes plus sucré que salé, choisissez les fruits, et vice versa.

Si cela n’a pas d’importance pour vous, tirez un maximum de bénéfices de votre monodiète en orientant votre choix en fonction des avantages procurés par tel ou tel aliment.

Les fruits 

Avantages :

+ Leurs fibres nettoient le tube digestif.

+ On peut les consommer crus ou cuits.

+ On peut les mélanger (par exemple : pomme et poire)

+ Ils apportent de l’eau.

+ Ils sont riches en vitamines, enzymes et oligoéléments.

+ Ils génèrent peu de déchets lors de leur digestion.

Inconvénients :

– Attention au sucre qu’ils contiennent.

– On le sait peu mais certains, comme les noix, peuvent être trop acides.

Les légumes

Avantages :

+ Là encore, leurs fibres nettoient le tube digestif.

+ Ils apportent de l’eau.

+ Ils sont riches en vitamines, enzymes et oligoéléments.

+ Ils génèrent peu de déchets lors de leur digestion.

+ Comme les fruits, sinon plus, la plupart sont alcalinisants, ce qui est très avantageux après les repas de fête qui acidifient beaucoup l’organisme.

Inconvénients :

– Sur plusieurs jours, on peut vite se lasser… Mon astuce consiste alors à varier d’un jour à l’autre en alternant poireaux, puis courgettes, puis carottes par exemple.

– Certains sont très riches en fibres et peuvent irriter les intestins sensibles.

Les féculents (j’y inclus les céréales et les légumineuses)

Avantages :

+ Ils rassasient vite, ce qui évite d’en manger de grandes quantités.

+ Ils contiennent des sucres lents, ce qui permet d’éviter les coups de mou dans la journée.

+ Ils sont riches en vitamines et oligoéléments.

+ Certains, comme la pomme de terre, sont alcalinisants.

+ Ils sont riches en fibres.

Inconvénients :

– Ils peuvent être acidifiants. C’est le cas des céréales raffinées, à éviter !

– Ils génèrent beaucoup plus de déchets lors de la digestion, notamment des « colles » qui peuvent favoriser les encombrements ORL.

Et la petite touche finale…

Il est important de bien s’hydrater durant une monodiète. En plus de l’eau que vous consommez normalement, vous pouvez donc boire une tasse d’infusions trois à quatre fois par jour, là encore en variant les plaisirs.

En janvier, autant favoriser les fonctions d’élimination, pour mieux récupérer de nos excès alimentaires.

Pissenlit, ortie, mélisse, boldo, marjolaine, anis vert, menthe poivrée, mauve…

Avec ces précieuses alliées vous allez calmer vos intestins et désengorger votre foie et vos reins.

Et vous, vous arrive-t-il de faire des monodiètes ? N’hésitez pas à le partager en commentaires.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Calcada M.Fernanda
5 mois il y a

Je fais une mono diète tous les trois mois, en mangeant que des pommes pendant 3 jours. Après je me sens légère et en forme.

Dominique
Dominique
5 mois il y a

Bonjour
je fais parfois des monodiètes au riz complet pendant 24h, pas plus car on se lasse vite!
Mais on se sent bien après .Quand j’ai exagéré, je le fais une fois par semaine.
Je l’ai fait aussi avec des fruits sur 24h

Solange Galland
Solange Galland
5 mois il y a

Merci pour toutes ces explications

Suivez-nous sur Facebook

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close