2 fois moins de récidives de cancer grâce à l’accompagnement psychosocial – Nouvelle Page Santé

2 fois moins de récidives de cancer grâce à l’accompagnement psychosocial

Le Dr Jean Loup Mouysset fait partie de ces oncologues engagés.

Il est à l’origine du premier centre d’accompagnement des personne touchées par le cancer en France, à Aix-en-Provence (un Centre ressource).

Mais surtout, il est l’auteur de la toute première publication sur l’impact des soins psychosociaux sur les patients atteints de cancer.

Cette étude (dite « observationnelle) a été récemment publiée dans le Journal of Cancer Rehabilitation.

Elle montre qu’un accompagnement psychosocial permet de diviser par deux le taux de récidives du cancer, tout en améliorant la qualité de vie.

Cela confirme l’importance d’un accompagnement le plus global possible face au cancer.

Qui a participé à l’étude ?

Toutes les personnes ayant participé à l’étude étaient atteintes de cancer avec métastases d’origines différentes : poumon, sein, côlon, ovaires, foie, mélanome, prostate entre autres.

Leur moyenne d’âge était de 57 ans.

Aujourd’hui, les cancers avec métastases sont souvent considérés comme une maladie chronique.

Si l’on n’en guérit pas, il est toutefois possible de vivre avec. Il est alors indispensable de tout faire pour préserver la meilleure qualité de vie possible des personnes qui en sont atteintes.

Que propose le programme d’accompagnement thérapeutique ?

Le programme d’accompagnement proposé par le centre d’Aix s’intitule Programme personnalisé d’accompagnement thérapeutique (PPACT).

Il comprend 32 sessions de travail d’une demi-journée. Elle sont réparties sur une année.

Ces sessions sont réalisées en groupe de 10 personnes environ, et accompagnées par un thérapeute formé.

Chaque demi-journée est divisée en deux temps :

  • 1h 30 d’atelier « cognitivo-comportementaux » au cours desquels on apprend des techniques de « savoir-faire » : gestion du stress, ateliers de nutrition, activité physique, communication relationnelle, conférences « connaissances » sur divers thèmes (la maladie, les traitements, les causes du cancer, la place des approches complémentaires) ;
  • 1 h30 d’atelier « savoir-être » au sein d’un groupe de parole (il s’agit d’une psychothérapie de groupe). Son but est d’améliorer la capacité de chacun à exprimer ses émotions, et à créer des liens de solidarité et d’entraide dans le groupe.

Ce programme est expérimenté depuis janvier 2012 dans le Centre d’Aix-en-Provence.

Il a été répliqué à Montélimar en 2016.

Les centres de Marseille et Reims doivent l’adopter à la fin de l’année.

Que montre l’étude du Dr Mouysset ?

Après avoir participé à un PPACT d’une année, les bénéficiaires des centres d’Aix-en-Provence et de Montélimar ont été suivis pendant 5 ans.

Le résultat est sans appel : on note une amélioration de la qualité de vie (notamment sur le niveau d’anxiété / dépression) avec un taux de survie des patients à 5 ans de 57 %, bien au-delà de la « survie attendue ».

Les études plus précises sur la qualité de vie associées à ce travail montrent :

  • une très nette réduction des symptômes habituels comme la fatigue ;
  • une meilleure adaptation physique ;
  • et une réduction notable du stress.

Ces résultats prouvent qu’un accompagnement psychosocial structuré est efficace !

Pour le Dr Mouysset, cet accompagnement thérapeutique permet de « transformer la démarche conventionnelle en donnant du sens à la survie et en offrant de meilleures chances de guérison/ survie ».

Le Centre ressource de Reims a besoin d’aide

Le Centre ressource de Reims, lancé à mon initiative, existe depuis maintenant 4 ans.

Il accueille à ce jour une centaine de patients, sans condition de revenus. Son action est possible grâce à l’intervention de 44 bénévoles qui participent à l’accueil et à des activités aussi diverses et complémentaires que la sophrologie, l’art-thérapie, le chant, la réflexologie plantaire, l’activité physique adaptée, les travaux manuels, l’atelier poésie ou la psychothérapie individuelle.

Nous avions prévu de mettre en place un PPACT d’ici à la fin de l’année.

Malheureusement, la crise sanitaire a coupé notre élan : nous ne pouvons plus organiser les évènements qui nous permettent de financer le fonctionnement du Centre Ressource.

Aujourd’hui, la survie même du Centre est menacée.

Pourtant les malades du cancer ont plus que jamais besoin de soutien pendant cette période de crise et de confinement.

C’est pourquoi je me permets de solliciter votre générosité pour nous aider à maintenir ce lien si important pour ces malades souvent très isolés.

Je vous remercie.

Prenez bien soin de vous,

Antoine Demonceaux

Vous pouvez faire votre don sur : www.centre-ressource-reims.org 

4.6 9 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Partagez-nous