Vous pensiez tout savoir sur le gingembre… vous allez être surpris ! - Nouvelle Page Santé

Vous pensiez tout savoir sur le gingembre… vous allez être surpris !

Le gingembre, Zingiber Officinale, appartient à la même famille que le curcuma et la cardamome.

Il est apprécié aussi bien en cuisine que pour ses propriétés thérapeutiques.
Si son effet contre les nausées est le plus connu (une goutte d’huile essentielle sous la langue est souveraine contre le mal des transports ou la gastro-entérite), il possède bien d’autres atouts que vous ne soupçonnez probablement pas.

Une histoire qui ne date pas d’hier

Le mot « gingembre » trouverait son origine dans la langue traditionnelle indienne, le sanskrit.

Il serait issu du terme shringavera signifiant « en forme de corne », sans doute en référence à la forme particulière de ses rhizomes.

Ces derniers sont les parties que l’on trouve sous terre et qui renferment la plupart de ses principes actifs : sesquiterpènes, alcools monoterpéniques, citrols, phénols, etc.

Le gingembre est aujourd’hui l’une des épices les plus utilisées à travers le monde et il a toujours tenu une place de choix dans la médecine ayurvédique.

Son utilisation thérapeutique remonterait à plus de 5 000 ans en Asie !

En Europe, c’est par l’intermédiaire des commerçants perses et arabes que nous l’avons découvert, aux alentours de 400 avant J-C.

Au Moyen-Age, il agrémentait le mélange d’épices dont on se servait pour cuisiner et conserver les viandes. Il était alors considéré comme magique et aphrodisiaque. Une réputation un peu exagérée. C’est dommage, car vous allez voir que sans affabuler, le gingembre a largement de quoi plaire !

La douleur ne lui résiste pas

Le gingembre est un antidouleur à large spectre de par sa puissante action anti-inflammatoire.

Concernant l’arthrose et l’arthrite, par exemple, il s’est montré efficace à la fois contre la raideur articulaire et contre la douleur1,2.

La dose recommandée selon les différentes études serait de 750 mg à 2 000 mg de poudre de gingembre à prendre sous forme de cures répétées, en association ou non avec des médicaments plus conventionnels.

La même dose est conseillée, pour vous Mesdames, durant les trois ou quatre premiers jours du cycle, si vous souffrez de syndrome prémenstruel gênant (dysménorrhée) ou, dans une moindre mesure, en cas d’endométriose3 (dans ce dernier cas, ce sont surtout des études sur les rats qui ont montré des résultats).

À tester donc. Vous pourriez y trouver un soulagement salvateur !

Si vous souffrez de maux de tête vous pouvez également faire appel au gingembre.

2,5 g de poudre soulagent les migraines avec une efficacité équivalente à celle des triptans, des médicaments couramment utilisés par les migraineux4.

Comment fait-il pour être si efficace ?

Les recherches scientifiques ont constaté qu’il inhibe la synthèse des prostaglandines et des leucotriènes (des agents inflammatoires) grâce à différents composés comme les gingérols, les shoagols et les paradols5.

Le gingembre aurait ainsi une activité similaire à celle des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Son action anti-inflammatoire est telle que l’utilisation de l’extrait de gingembre, et notamment du gingérol, donnerait d’excellents résultats contre les processus oxydatifs et inflammatoires fréquemment associés au cancer6 !

L’activité antiproliférative et antitumorale du gingembre est d’ailleurs considérée comme une piste viable en matière de prévention des cancers. Je suis persuadé que nous n’avons pas fini d’en entendre parler…

Le remède idéal pour prévenir ou soulager les digestions difficiles

Le gingembre est également utilisé comme remède dans le traitement de diverses affections gastriques et digestives comme la constipation, la dyspepsie, les éructations, les ballonnements, la gastrite, ou encore l’inconfort épigastrique7.

Il serait même capable de prévenir l’ulcère de l’estomac car il inhibe la croissance d’Helicobacter pylori, la bactérie responsable de la plupart des ulcères8.

Mon conseil, si vous avez des problèmes d’inconfort digestif : buvez une bonne infusion de gingembre après le repas.

Cela vous aidera en cas de ballonnements, de flatulences, de brûlures d’estomac ou de reflux.

Le gingembre aide-t-il à maigrir ?

Voilà une question qui revient souvent.

La réponse est plutôt oui.

En effet, il stimulerait la production de leptine, une hormone qui indique que l’estomac est plein et qu’il est temps d’arrêter de manger.

Cette hormone participe donc grandement aux signaux de faim et de satiété.

Le gingembre permettrait ainsi de diminuer les portions à table et de limiter les fringales.

Il vous aide également à réduire la glycémie9 et à diminuer le taux de lipides dans le sang10.

Toutes ces propriétés conjuguées lui confèrent donc une influence sur la prise de poids mais aussi sur de possibles complications cardiovasculaires.

Contre les maux de l’hiver, pensez encore à lui !

Une infusion de gingembre au chaud sous la couette et dites adieu à votre vilain rhume !

Ses nombreux composés actifs affectent les fonctions des cellules immunitaires et boostent la production d’anticorps pour contrôler l’infection11.

Une rhinite allergique vous gâche la vie ? Là encore le gingembre est là pour vous.

Selon une étude, 500 mg d’extrait de gingembre seraient aussi efficaces que 10 mg de loratadine (un antihistaminique) pour en venir à bout, les effets indésirables en moins12.

Une affaire de goût

Personnellement, j’aime beaucoup la saveur particulière du gingembre frais, mais je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde.
Si vous souhaitez profiter de ses bienfaits malgré cela, tournez-vous vers les compléments alimentaires.

Sous forme de gélules ou de comprimés, la posologie recommandée varie généralement entre 250 mg et 500 mg, 2 à 3 fois par jour.

Vous pourrez vous en procurer dans la plupart des magasins bio ou sur internet.

Les teintures mères de gingembre sont efficaces également, mais elles doivent être diluées dans de l’eau avant d’être prises. Je trouve cela moins pratique. La posologie recommandée est généralement de 20 à 40 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Quant à l’huile essentielle, facile à transporter, vous pourrez l’utiliser par voie orale ou en massage.

Elle apaisera les douleurs liées à la menstruation, les troubles digestifs ainsi que les douleurs rhumatismales et musculaires.

Diluez 3 gouttes d’huile essentielle de gingembre dans une cuillère à café d’huile végétale et massez la partie concernée ou bien prenez le mélange par voie orale.

Comme la plupart des huiles essentielles, celle du gingembre est à éviter par les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 6 ans.

Bien qu’il soit considéré comme sûr, le gingembre est déconseillé en cas de calculs biliaires ou rénaux et si vous prenez des médicaments fluidifiants le sang, pour la tension ou le diabète.

Prenez conseil auprès de votre médecin si vous souffrez de brûlures d’estomac chroniques ou d’hypotension.

Attention : le gingembre est fortement contre-indiqué avant toute intervention chirurgicale, justement à cause de ses propriétés anticoagulantes qui entraînent la fluidification du sang. Une preuve de plus, s’il en fallait, de sa redoutable efficacité !

Utilisez-vous des remèdes à base de gingembre ? N’hésitez pas à nous en faire part en commentaires.

5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
monique
5 mois il y a

bonjour j ‘ai entendue dire que le gingembre était bon pour le foie gras j’en souffre ??merci.

Simone Lapeyre
5 mois il y a

Je prends du Kardegic 160 puis je prendre sans hésitation 3 petites tasses de gingembre tel qu’expliqué dans votre lettre ? Merci

Isabelle
Isabelle
5 mois il y a

Bonjour votre recette de décoction m’intéresse beaucoup vue que j’ai des gros soucis digestifs pour cause d’un hélicobactére pylori traité il y a 2 ans avec une forte dose d’antibiotiques. Est-ce que cette décoction dans mon cas est conseillé, j’ai tjrs des douleurs et brûlures à l’estomac et de ce fait du mal à manger. Et bien sûr gros problème de constipation et j’en passe…
Merci

Michael
Michael
5 mois il y a

Une larme de sirop de citron vert (facultative) et une dose de jus de gingembre à diluer dans 10 volumes d’eau (pétillante) est devenu ma boisson favorite que je consomme à toute heure de la journée, tout au long de l’année.
Elle a la couleur du pastis et le remplace -il va sans dire- très avantageusement!

bouillard
bouillard
5 mois il y a

Si vos vidéos étaient sous titrées, les malentendants, vous diraient un grand Merci….

Karin Lejeune
Karin Lejeune
5 mois il y a

Oui, de temps en temps, on se fait une cure de gingembre, curcuma, ail, lemon et miel qu’on fait chauffé sans bouillir … ça aide à fluidifier le sang de mon compagnon qui ne prend aucun anticoagulant…

Evelyne
Evelyne
5 mois il y a

Merci pour tous ces précieux renseignements le gingembre c qqch que j’apprécie en sirop infusion fruit séché…dommage il paraît que je dois espacé ses moments plaisirs voire même les supprimer étant hypertendu

Maflor
Maflor
5 mois il y a

Un chaud (zingibérisé!) merci pour cet article si bien présenté et sourcé!

Eliane
Eliane
5 mois il y a

Bonjour et bonne année 2024,
Quelle quantité maximale de gingembre frais peut-on consommer? J’en ajoute dans mes aliments, avec du curcuma, frais lui aussi, mais je crains d’en mettre un peu trop!
D’avance merci pour votre réponse.

Suivez-nous sur Facebook

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close