Punaises de lit : faut-il vraiment s’inquiéter ? - Nouvelle Page Santé

Punaises de lit : faut-il vraiment s’inquiéter ?

Je ne sais pas vous, mais lorsque j’ai entendu parler pour la première fois de cette histoire de punaises de lit il y a quelques mois, j’ai d’abord cru à un canular.

Malheureusement il n’en est rien et de nombreux pays occidentaux sont bel et bien en train de faire face à une véritable invasion.

Rien qu’en France, 11 % des ménages auraient été infestés par les punaises de lit entre 2017 et 20221Cela représente tout de même plus de 7 millions d’habitants ! 

Quelle est l’origine de ce « nouveau » phénomène ? Que faire pour éviter la contamination et quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Le début de la crise

Après avoir pratiquement disparu des pays occidentaux dans les années 1950, ces insatiables petits vampires ont commencé à refaire surface.

En cause, l’évolution de nos modes de vie toujours plus nomades qui favorisent leur déplacement, ainsi que le développement de résistance de la part des punaises à de nombreux insecticides.

La plupart des médias indiquent une vive augmentation des signalements d’invasion depuis environ 2 ans2.

Sans être entomologiste, je comprends bien que les punaises puissent proliférer, d’autant qu’elles se reproduisent à une vitesse folle.

Maintenant, quand je me suis penché sur le sujet, j’ai tout de suite pensé que nous n’avions pas pu en arriver là comme par magie… Alors j’ai creusé.

Et je n’étais pas au bout de mes surprises quand j’ai découvert que la résurgence de ces insectes suceurs de sang a en fait commencé dans les années 1990.

Par ailleurs, le phénomène de résistance aux insecticides avait été découvert et étudié dès 20103 !

En France, la problématique est donc loin d’être nouvelle et des députés alertaient déjà sur l’état catastrophique de leur circonscription en 20194.

Ainsi, l’ampleur de la crise était connue depuis belle lurette et nous aurions probablement pu éviter le pire… si nos dirigeants n’avaient pas choisi de fermer les yeux.

Maintenant, il faut faire face à l’envahisseur

Apprenons à connaître l’ennemi pour mieux nous en prémunir.

Les punaises de lit sont de petits insectes suceurs de sang de la famille des Cimicidés. Elles sont de couleur brun rougeâtre et ont un corps ovale plat, qui se bombe lorsqu’elles viennent de siroter leur repas.

Ces dernières ont une appétence toute particulière envers le sang humain. D’autres animaux peuvent être infestés en cas de disette, mais jamais en première cible.

Essentiellement nocturnes, les punaises de lit vivent cachées en journée dans les matelas, les sommiers, les interstices des murs, etc.

Voilà pourquoi il est si difficile de les repérer, d’autant qu’elles mesurent à peine plus de 5 mm à l’âge adulte…

Bien souvent, on ne remarque leur présence qu’à l’apparition des petits boutons rouges sur les zones du corps assaillies durant la nuit.

S’il n’a jamais été prouvé que les punaises de lit peuvent transmettre des agents pathogènes, cela ne les empêche pas de devenir un véritable calvaire pour les foyers infestés.

Les démangeaisons rendent les jours (et les nuits !) particulièrement difficiles. L’insomnie s’installe souvent, de même que l’angoisse, parfois jusqu’à la paranoïa : les punaises sont partout !

La détresse psychique et sociale engendrée peut même conduire à l’isolement. Car la croyance populaire persiste à considérer que seules les classes sociales les plus pauvres sont concernées.

Il n’en est rien bien entendu, mais cela génère souvent un sentiment de honte chez les personnes concernées.

Prévenir plutôt que guérir

Le problème, c’est qu’une fois que les punaises de lit se sont installées quelque part, il devient difficile de les déloger.

Ainsi, le mieux est encore de tout faire pour éviter de ramener ces bestioles dans vos bagages. Voici les premières mesures à prendre afin d’éviter le pire :

  • Avant de partir en voyage, renseignez-vous sur la présence de punaises de lit dans l’hôtel ou l’endroit où vous allez séjourner. Consultez les commentaires en ligne, appelez éventuellement l’établissement pour vérifier leur procédure de lutte contre les punaises de lit.
  • Emballez vos vêtements et votre literie dans des sacs en plastique hermétiques avant de les mettre dans vos bagages. Cela permettra d’éviter que les punaises de lit ne s’y introduisent.
  • Lorsque vous arrivez à destination, inspectez soigneusement la literie avant de déballer vos bagages. Enlevez les draps et vérifiez le matelas. Si ce dernier présente de nombreuses petites taches noires, il s’agit probablement d’excréments de punaises. Signalez-le immédiatement à la réception et demandez à changer de chambre.

Après votre séjour et en particulier si vous avez été exposé aux punaises malgré ces conseils, pas de panique.

N’oubliez pas que ces dernières ne voyagent pas sur notre peau, mais en se dissimulant sur les objets. Ainsi, lorsque vous rentrerez chez vous, prenez soin de :

Laver tout votre linge à 60 °C avant de le ranger et/ou sécher vos vêtements à haute température durant 30 minutes au minimum.

Nettoyer et aspirer minutieusement vos bagages, avant de jeter le sac d’aspirateur ou de vider le réservoir directement dans une poubelle extérieure. Cela évitera que les punaises de lit ne se propagent dans votre maison.

Si possible, n’hésitez pas à vous procurer des sacs de rangement sous-vide pour y compacter vos vêtements avant le voyage de retour.

Le vide d’oxygène finira nécessairement par provoquer la mort des punaises et, si le voyage est trop court, cela commencera au moins le travail…

En suivant ces précautions, vous réduirez considérablement les risques de ramener des punaises de lit à la maison.

Néanmoins, restez vigilants et si vous constatez leur présence dans votre logement, ne tardez pas à faire appel à un professionnel de la lutte antiparasitaire afin d’éviter l’invasion.

J’espère que ces conseils vous permettront d’éloigner définitivement les punaises de vos lits !

Avez-vous eu des problèmes avec les punaises de lit ? N’hésitez pas à me partager votre expérience en commentaire.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CISOWSKI
2 mois il y a

Bonjour, j’ai éradiqué les punaises de lit avec un nettoyeur vapeur puissant, ce fut un génocide et cela a été définitif

Marief
Marief
2 mois il y a

Bon sang, vous n’allez pas vous y mettre vous aussi !!! Nous envahir les boites aux lettres pour vous voir faire de la pub pour les chasseurs officiels de punaises de lit c’était bien inutile ! Je pensais qu’au moins vous auriez quelque conseils autres que celui de nous faire facturer par des sois disant professionnels….. huiles essentielles ? Plantes naturelles ? Rien? Nada? Alors ce n’était pas la peine de nous faire croire à d’éventuelles compétences dans le domaine.

Boone
Boone
2 mois il y a

Bonjour j’ai été confronté à ce phénomène il y a une 10aine d’années. Mon fils les avait ramené de sa chambre de bonne parisienne. Grâce au site la droguerie naturelle j’ai pu en venir à bout sans trop de soucis. Elles ne se sont jamais propagées dans le reste de la maison. J’ai juste fini par me débarrasser du matelas, mis au pied du lit et ds les prises démontées de la terre de sommière après avoir acheter et utiliser une bombe de pulvérisation que l’on place au centre de la pièce portes de placard ouvertes. C’est contraignant mais faisable….… Lire la suite »

pranayama
pranayama
2 mois il y a

Je n’ai pas de punaises de lit dans mon appartement mais je sais qu’ils font partie des acariens. Ceux-ci aiment se développer dans un climat chaud et humide (à partir de 55 % d’hygrométrie et 21°C. Quand la qualité de l’air atteint ce stade, je laisse mon lit défait afin que les draps puissent bien sécher et j’ai aussi un ventilateur à côté du lit. J’ai déjà remarqué que les insectes détestent ces appareils car ça les déstabilise. Je veille aussi à laver la literie à 60°C avec du bicarbonate de soude et si on a des araignées c’est un… Lire la suite »

Emeric
Emeric
2 mois il y a

J’en avais ramené chez moi suite à une nuit d’hôtel. Je m’en suis débarrassé (sans produit chimique !) en partant 3 semaines et en mettant sur le sol de mon appartement, aux endroits de passage obligé, de la terre de diatomées (c’est une poudre de roche sur laquelle les insectes rampants se blessent mortellement : se trouve en magasin bio). Quand je suis revenu il n’y avait plus de punaises. La terre de diatomées c’est vraiment génial car totalement non toxique.

Mondesir Marc Yves
Mondesir Marc Yves
2 mois il y a

Salut,j ai toujours lu les instructions de la nouvelle page santé.merci pour les formations.

Suivez-nous sur Facebook

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close