Libérez-vous, jeûnez ! – Nouvelle Page Santé

Libérez-vous, jeûnez !

Je profite du confinement pour jeûner.

Drôle d’idée, me direz-vous, d’ajouter cette discipline aux contraintes extérieures.

Eh bien, ce serait même plutôt le contraire : je me libère !

Et je libère mon corps de ses toxines par la même occasion.

Le fait de rester à la maison me facilite grandement les choses : pas d’odeurs de boulangerie, de contraintes sociales, j’ai le temps d’écouter mon corps.

Pour tout vous dire, c’est le moment idéal.

Alors ? Vous me suivez ?

Attention aux jeûnes extrêmes

Il existe plusieurs types de jeûne.

Tous ne sont pas adaptés aux non-initiés, surtout si vous êtes seul chez vous.

C’est notamment le cas pour : le jeûne complet, c’est-à-dire ne consommer ni aliments ni boissons pendant plusieurs jours.

Ce type de jeûne demande une préparation et un suivi particulier, surtout si vous êtes néophyte.

Il vaut mieux se faire accompagner.

Je ne vous conseille donc pas de le mettre en place seul : attention au malaise !

Pour le jeûne hydrique, le principe est le même que pour le jeûne complet, à ceci près que l’eau, le thé (sans sucre) ou les bouillons (non caloriques) sont permis.

Je vous recommande de pratiquer ce type de jeûne 1 journée par semaine (2 maximum).

Sur une période plus longue, vous seriez exposé aux mêmes risques que pour le jeûne complet.

Jeûner l’esprit tranquille

  • Le jeûne partiel : avec un apport calorique très modeste, d’environ 300 calories par jour, il peut être suivi durant plusieurs jours.

C’est l’idéal pour perdre du poids et détoxifier l’organisme, sans aller jusqu’au jeûne complet.

Conservez une alimentation saine et équilibrée (bannissez les plats préparés, les boissons sucrées et les mauvaises graisses).

Buvez de préférence : de l’eau plate, des bouillons de légumes et du thé vert (3 tasses maximum).

  1. Petit-déjeuner : 1 kiwi (50 kcal), une tasse de thé vert.
  2. Déjeuner : 100 grammes d’asperges avec une sauce citron, ail + une cuillère à café d’huile d’olive (50 kcal), 200 grammes de haricots verts (50 kcal), un blanc de poulet grillé (100 kcal), une pomme (50 kcal) ;
  3. Dîner : une salade de champignons de Paris (100 grammes), sauce citron et ail (25 kcal), une tasse de thé vert.
  • Le jeûne continu ou le jeûne intermittent.

Une seule règle : laisser s’écouler 16 heures entre chaque repas.

  • Ne mangez pas entre 19 heures et midi le lendemain (sautez le petit-déjeuner), c’est le modèle de jeûne intermittent que je pratique ;
  • Ou bien ne mangez pas entre 15 heures et 7 heures le lendemain (sautez le dîner) ;
  • Quelques variantes réduisent la fenêtre des prises alimentaires à 6 heures pour 18 heures de jeûne, ou encore à 4 heures pour 20 heures.

Un retour à la vie « normale » en fanfare !

Après un confinement jeûné, vous reprendrez votre rythme effréné avec bien plus d’énergie, totalement régénéré : le jeu en vaut la chandelle, croyez-moi !

  • Un processus de détox vertueux

En période de jeûne, le mécanisme de nettoyage de votre organisme va s’accentuer.

Le foie et tout l’appareil digestif vont profiter des plages de repos que vous leur offrez pour davantage neutraliser et éliminer les substances toxiques.

En mettant votre système digestif au repos les enzymes de la digestion divisent bien mieux les aliments en petites molécules facilement assimilables par le corps.

Des aliments bien digérés nous nourrissent, mal digérés ils nous empoisonnent !

  • Un effet bénéfique sur le microbiote et le syndrome du côlon irritable

Mettre les intestins au repos leur permet de développer une flore plus équilibrée.1

Les douleurs et l’inconfort digestif en général sont diminués, de même que le gonflement du ventre, les diarrhées, les nausées.

  • Une perte de poids ou sa stabilisation

C’est en premier lieu la rétention d’eau qui sera réduite.

La perte du poids qui en découlera va dépendre de chacun.

Les graisses ne vont fondre qu’en cas de jeûne strict (au moins intermittent).

L’autre avantage du jeûne est qu’il incite l’organisme à ne pas faire trop de stock.

Lorsqu’on fait trois repas par jour et qu’on se dépense peu, le surplus calorique est stocké.

Le fait de jeûner va enclencher le processus inverse.

  • Un effet étonnant sur le vieillissement

Dès les débuts d’un jeûne, on constate une augmentation de l’hormone de croissance.

Or, celle-ci intervient dans les processus de régénération organique et baisse considérablement quand on prend de l’âge.

Elle contribue à la masse musculaire, stimule la régénération tissulaire et la récupération.

Pour stimuler sa sécrétion, l’exercice physique et le jeûne sont d’excellents moyens.

  • Une amélioration de la tension artérielle

Le professeur Iftikhar Alam de l’université Bacha Khan à Charsaddah au Pakistan a suivi l’évolution de la tension artérielle de 78 hommes qui ont jeûné 16 heures pendant 29 jours consécutifs.

Résultat ? Leur tension artérielle a diminué de 140,6 mmHg à 124,2 mmHg en moyenne. Une diminution des marqueurs de risque cardiovasculaire a également été constatée.2

Pour ma part, après 15 jours de jeûne partiel je me sens en pleine forme.

Mon esprit est plus clair, je déborde d’énergie et je me sens heureux.

Alors convaincu ? Et vous, quel est votre type de jeûne ? Vous êtes-vous déjà lancé dans une telle aventure ?

Faites-nous part de vos expériences. Je suis persuadé que ceux qui tenteront l’aventure seront étonnés des résultats !

À bientôt,

Laurent des Éditions Nouvelle Page

0 0 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
GIRAUDO
GIRAUDO
5 jours il y a

Bonjour,
Je vais avoir bientôt 70 ans,et j’ai commencé le jeûne intermittent il y a 2 mois et demi.J’ai purement et simplement supprimé le petit dej.Résultat 4 Kilos en moins 5cm de tour de taille en moins et cerise sur le gâteau baisse de la tension arterielle.Je suis traité contre l’hypertension et du coup j’ai pu alléger mon traitement.Pour moi c’est très clair que compte-tenu des bienfaits qu’ apporte le jeûne j’en fais désormais un règle de vie .J’apprécie beaucoup les articles sur la santé et la nutrition,et je vous en remercie.
Cordialement

Marie BU
Marie BU
5 jours il y a

Bonne proposition qu’il faut mettre en pratique en se préparant mentalement pour ne pas craquer en cours du parcours.
J’ai suivi il y a deux ans la méthode de Thomas UHL qui m’avait bien réussi en terme de bien être même si je n’avais pas constaté une perte de poids importante. Je vais reprendre mes fiches et préparer mes courses en fonction des menus.

JEAN
JEAN
4 jours il y a

Je me suis mise au jeune intermittent, je saute le petit-déjeuner, depuis environ 3 mois. Je me sens bien, mais pas perdu 1 seul gramme…..

Trifon
Trifon
4 jours il y a

bonjour,
je pratique le quasi jeûne depuis une dizaine d’années, je fais la cure jus de citron (150ml) + sirop d’érable grade C(bio) (150ml) + un peu de tabassco dilué dans 3 litres de tisane de fruits des bois à boire sur la journée. Le tabassco est coupe faim, le jus de citron détoxifie et alcanise le corps, le sirop d’érable, les minéraux et un peu de sucre et les fruits des bois, des polyphénols et un bon goût.
Attention aussi en sortie de cure à reprendre progressivement une alimentation normale.
Merci à vous

Violette
Violette
4 jours il y a

Bonjour Laurent, Je pratique le jeûne intermittent sans y penser, car le fait de rester chez moi et ne pas devoir sortir ne me donne tout simplement pas envie de prendre un petit déjeuner. C’est cela écouter son corps. Seulement je continue à prendre un demi citron avec le l’eau tiède au réveil et avec une gorgée d’eau mes probiotiques et parfois un thé vert sans sucre. Est-ce que ceci est considéré rupture de jeûne ou bien cela ne fait pas de mal, sachant que je n’ose pas exagérer car je ne pèse que 48 kg pour 65 ans, sans… Lire la suite »

Partagez-nous