L'harmonythérapie, une option contre les addictions ? - Nouvelle Page Santé

L’harmonythérapie, une option contre les addictions ?

Vous débarrasser de votre dépendance (tabac, alcool, cannabis, etc…) sans effort et en une seule séance, cela vous tente ?

C’est ce que promet l’harmonythérapie.

Il suffit de taper ce terme dans un moteur de recherche sur Internet pour constater que les sites qui proposent cette technique pullulent.

Mais que peut-on vraiment attendre de cette méthode ?

Moi qui suis ancien fumeur, je peux vous assurer que vaincre une dépendance n’est pas chose facile.

Les mécanismes qui entrent en jeu sont très complexes. Comment l’harmonythérapie prétend-elle y répondre ?

Regardons-y d’un peu plus près.

Tout est dans le laser

L’harmonythérapie repose sur la stimulation des zones réflexes du pavillon de l’oreille par un laser basse intensité qui ne provoque aucune douleur.

Certains thérapeutes s’attardent également aux zones de réflexologie situées dans la paume des mains et sur la plante des pieds.

Les résultats revendiqués ont de quoi attirer l’attention.

L’harmonythérapie permettrait de se libérer de toutes sortes de dépendances, de perdre du poids, de combattre les insomnies, les acouphènes, les effets de la ménopause et le stress.

Déjà présent dans plusieurs villes de France et d’Europe, le spécialiste du bien-être laser Be-Harmony[1] évoque une approche globale et complète combinant huit thérapies différentes.

Parmi ces approches, le laser est largement mis en avant. Quant aux sept autres techniques, elles restent mystérieuses…

Probablement y a-t-il un accompagnement de type coaching ?

Si l’acupuncture est efficace pour soigner les addictions, pourquoi pas l’harmonythérapie ?

L’acupuncture est une médecine chinoise ancestrale. Elle a évolué et propose aujourd’hui des techniques complémentaires comme l’électro-acupuncture (envoi d’un courant de faible intensité dans l’aiguille) ou l’auriculothérapie (implantation d’aiguilles dans l’oreille).

Seulement, la communauté scientifique n’est pas unanime sur l’efficacité de l’acupuncture pour se débarrasser d’une addiction[2][3][4]. Nous manquons encore de données fiables et d’études sérieuses.

Au final, il commence à être admis que l’auriculothérapie pourrait aider à réduire les symptômes de sevrage et l’intensité de l’anxiété en complément d’autres thérapies plus conventionnelles.

Il faut donc retenir que l’acupuncture et l’auriculothérapie ne sont pas à proprement parler des traitements de l’addiction : elles viennent surtout soutenir d’autres thérapies.

Alors quand les établissements qui promeuvent des séances d’harmonythérapie prétendent que leur méthode est « efficace en une seule séance », « sans symptômes de sevrage », « sans prise de poids », avec « un taux de réussite d’arrêt tabagique variant entre 75 et 85 % », etc., on est en droit de se poser quelques questions.

Michèle Tremblay, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), doute elle aussi de l’efficacité affichée par les promoteurs du laser. « Il est très suspect de voir des taux qui varient entre 75 et 85 %, parce qu’avec les meilleures méthodes reconnues : une consultation intensive combinée à la pharmacothérapie (timbre de nicotine, gomme ou inhalateur), on obtient un succès d’environ 30 % au bout d’un an. »

Il faut donc rester vigilant vis-à-vis des enseignes et des thérapeutes qui proposent des traitements imparables à des prix faramineux !

Cependant…

Je vais peut-être vous étonner, mais mon avis sur la question n’est pas totalement négatif.

Pour avoir testé différentes techniques pour arrêter de fumer, je sais que la clé est la motivation.

Après avoir échoué à plusieurs reprises, il a fallu qu’un sérieux problème de santé me serve de déclic pour stopper définitivement le tabac.

Les patchs, l’hypnose, les vapoteuses, l’acupuncture, ou le laser magique de l’harmonythérapie ne sont jamais que des aides, des béquilles pour arriver à vos fins.

Elles n’en restent pas moins précieuses, le tout étant de ne pas croire qu’elles résoudront votre problème de dépendance à elles seules.

À vous de tester pour voir laquelle de ces différentes techniques soutient le mieux vos efforts.

Comment j’ai arrêté de fumer il y a quinze ans

Ces quelques mesures simples ont fonctionné pour moi.

Elles n’ont rien de miraculeux et, je le répète, c’est avant tout ma grande motivation qui m’a libéré de la cigarette.

Voici mon protocole :

  1. Relaxez-vous, méditez, respirez, ne serait-ce que 10 minutes par jour. Ce qui compte, c’est la régularité.
  1. Sortez, bougez, créez, changez-vous les idées. L’inactivité et l’ennui sont vos pires ennemis. C’est durant ces moments que les envies de cigarette vous harcèlent le plus.
  1. Boostez votre sérotonine : Prenez soin de votre intestin (il produit 95 % de votre sérotonine) en soutenant votre flore avec des aliments riches en fibres et/ou en probiotiques comme les céréales, le soja, les pois chiches, les bananes, le curcuma, le chocolat noir, les aliments lactofermentés (choucroute ou jus de Breuss). Au besoin faites une cure de Griffonia simplicifolia : 250 mg à 500 mg par jour pendant les repas (au maximum 1 200 mg). Cette plante grimpante d’Afrique de l’Ouest est riche en 5-HTP, un acide aminé favorisant la sécrétion de sérotonine. C’est un vrai anxiolytique naturel !

Attention : ne pas associer à des antidépresseurs, au millepertuis, à la gentiane. La griffonia est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants et aux personnes présentant une sclérodermie.

  1. Complémentez-vous en vitamine D et magnésium. Nous sommes la plupart du temps chroniquement carencés.
  1. Agissez sur vos émotions, grâce par exemple aux fleurs de Bach :
  • Walnut (fleur de noyer) accompagne le changement.
  • White chesnut (marronnier blanc) calme la rumination mentale.
  • Impatiens (impatience), contre l’impatience et la nervosité.
  • Chesnut bud (bourgeon de marronnier) contre les rechutes.
  • Cherry plum (Prunier Myrobolan, Prunus cerasifera) contre la perte de contrôle.

Pensez aussi aux huiles essentielles, en particulier au pin sylvestre (Pinus sylvestris) et à l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), qui sont oxygénants et renforcent la volonté, à la lavande (Lavandula vera), qui calme le système nerveux, et au laurier noble qui redonne confiance en soi.

Respirez directement au flacon une de ces huiles essentielles ou un mélange de celles-ci lorsque vos envies prennent le dessus.

  1. Pensez également au kudzu (Pueraria lobata), ou vigne japonaise, qui est une des plantes les plus efficaces contre les addictions. Vous pouvez opter pour deux formes différentes :
  • En comprimés d’extraits normalisés (avec au moins 8 % d’isoflavone) : 500 mg 3 fois par jour.
  • Ou en extrait fluide : 60 gouttes dans un verre d’eau, 3 à 6 fois par jour.

Important : L’usage de kudzu est déconseillé aux femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer de sein. Les femmes enceintes ou allaitantes doivent demander un avis médical.

Et vous, avez-vous déjà testé l’harmonythérapie ? Avez-vous obtenu des résultats probants avec cette méthode ? Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LAURET Alain
LAURET Alain
1 mois il y a

Merci pour vos conseils, ils me semblent très utiles et constructifs, bien que je ne sois plus concerné, ayant arrêté de fumer il y a 45 ans. Par expérience, je me permets d’avertir les lecteurs sur les méthodes qui ne marchent pas. 1°/ la diminution progressive : c’est se mettre en sevrage et en frustration sans se déshabituer. En griller une de temps en temps entretient la dépendance, qui est en partie gestuelle (qui n’a pas allumé par réflexe une deuxième cigarette ?). Et puis, taper des clopes aux copains, ça va un moment. 2°/ la menace, « tu risques le… Lire la suite »

Cecile
Cecile
1 mois il y a

Bonjour. Pour ma part j’ai testé le mois dernier! La seance à 200 euros garantie 1 an. Une vingtaine de points au laser sur chaque oreille + quelques uns sur le nez. Sensé enlever les symptômes de manque, le praticien m’explique qu’il faut quand même de la volonté pour ne pas céder à l’envie lorsqu’elle se présente. La première séance n’a pas du tout fonctionné. Les symptômes de manque sont apparus environ 5h après la séance. J’ai racheté un paquet de cigarette le lendemain soir en ayant passé des heures très dures avec symptômes de manque. La deuxième c’était mieux.… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close