Le plastique dans la cuisine, c’est tout sauf fantastique - Nouvelle Page Santé

Le plastique dans la cuisine, c’est tout sauf fantastique

Pratique et économique, le plastique a envahi notre quotidien, y compris nos cuisines. Il faut dire qu’on a longtemps ignoré son côté obscur.

Mais aujourd’hui, on commence à percevoir la triste réalité.

Ces boîtes de conservation, ce film alimentaire et tous ces produits de la pétrochimie ne sont rien que des nuisibles infestant nos placards et nos poubelles !

Saviez-vous qu’en France, seulement 20 % de déchets plastiques sont recyclés ? Le reste, soit 3,3 millions de tonnes, est brûlé ou enfoui chaque année.

C’est encore pire à l’échelle mondiale où les chiffres atteignent péniblement les 5 %.

Une horreur écologique absolue à laquelle il faut ajouter une catastrophe sanitaire ! Avec le temps, ces additifs toxiques finissent en effet dans notre organisme.

Vous voulez manger sainement tout en respectant notre planète ?

Cuisinez le plus possible des aliments bruts, limitez vos déchets et… éliminez cette matière des plus dangereuses.

Nous allons voir ensemble qu’il n’y a rien de compliqué ; mais avant cela, voici de quoi vous motiver un peu plus…

Le plastique nous tue

Pour être notamment plus flexibles tout en étant plus résistants au choc, les plastiques contiennent bon nombre d’additifs chimiques, dont certains toxiques.

Au rang des ingrédients dangereux, il y a les phtalates, des plastifiants qui peuvent atteindre jusqu’à 50 % du poids de certains produits !

Or, avec la chaleur et les contacts avec les corps gras, ils migrent dans notre alimentation.

Ces perturbateurs endocriniens et métaboliques sont nocifs1,2,3. Ils sont incriminés dans les déséquilibres hormonaux, une baisse de fertilité, des mécanismes inflammatoires (obésité, résistance à l’insuline…) et l’augmentation des risques de cancers (sein, foie, testicules)4,5,6.

Ajoutons à cette longue liste de maux, la mortalité cardiovasculaire. C’est ce que tend à montrer une étude réalisée en 2021… et autant vous dire que les chiffres sont alarmants.

Ces chercheurs de l’université de New York ont examiné les urines de 5303 personnes durant plus de 20 ans. Il s’agissait de voir les effets d’une exposition aux phtalates7.

Conclusion : chaque année 100 000 décès prématurés aux États-Unis pourraient être imputés aux contenants en plastique !

Il y a de quoi être en colère, non ?

Même l’eau vous empoisonne

Dans une étude toute récente publiée le 8 janvier, on a découvert que l’eau des bouteilles en plastique contient jusqu’à 100 fois plus de minuscules particules de plastique que ce que nous croyions jusqu’ici8.

Après avoir testé trois marques populaires grâce à une technique novatrice, les chercheurs ont ainsi comptabilisé en moyenne 240 000 fragments de plastique par litre d’eau.

Des fragments dont les particules sont la plupart du temps si petites qu’elles peuvent entrer dans le système sanguin et donc atteindre notre cœur ou encore notre cerveau…

Comment se débarrasser du plastique

Fort heureusement, il est possible de réduire notre utilisation du plastique grâce à ces quelques matériaux amis.

Commençons par le bon vieux verre. Il est stable, économique et de longue durée. Et last but not least, il ne génère pas de migration même dans un milieu acide.

Avec lui, il n’est même pas nécessaire de dépenser de l’argent pour acheter du neuf. Au lieu de jeter vos bocaux de confiture et de cornichons, réutilisez-les ! Ils seront parfaits pour entreposer vos légumineuses et vos oléagineux.

Je les prends également pour transporter les fruits secs et les desserts pour mes collations.

Au film plastique jetable, vous pouvez préférer des carrés réutilisables en cire d’abeille.

Ils se placent directement sur vos bocaux et bols pour les protéger de l’air. Avant de pouvoir les positionner, il faut les humidifier.

Je vais être franc avec vous… je n’ai pas accroché en dépit de mes quelques tentatives. À l’inverse, j’ai adopté les charlottes en coton bio. On en trouve de toutes les tailles et elles sont écologiques, saines et économiques.

À la maison, nous sommes allés jusqu’à éliminer les spatules et les louches en plastique. En contact avec des aliments chauds (au-delà de 70 C°), des molécules toxiques pourraient être libérées dans notre alimentation9.

Par principe de précaution, nous sommes revenus au bois et à l’inox alimentaire.

Et pour l’eau, nous buvons celle du robinet que je filtre avec un Berkey.

Comme disait Georges Brassens : « La seule révolution possible, c’est d’essayer de s’améliorer soi-même en espérant que les autres fassent la même démarche. Le monde ira mieux alors. »

Je vous propose de relever ce défi avec moi : ensemble, améliorons-nous !

Et vous, avez-vous banni les plastiques de votre cuisine ? Quelles sont vos meilleures solutions ? Partagez avec moi vos expériences en commentaires.

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Martens Josiane
1 mois il y a

Tout a fait d’accord, depuis des années !!!

mortier
mortier
1 mois il y a

Que faire avec les anciens ustensiles en plastique ? Les jeter ?

Lima
Lima
1 mois il y a

Bonjour, Certes j’utilise le bichotan pour l’eau, des spatules en bois casseroles en inox, poêle en fer, des carrés ou rond d’ailleurs non pas en cire d’abeille mais en plastique mais ça m’a permis de bannir le film alimentaire, j’utilise seulement du papier cuisson pour les pizzas ou quiche, les gâteaux, cake… beurrer et fariner le moule en verre ou en céramique est suffisant. Petit bémol pour les filtres Berkeley ils sont poursuivis en justice . Des molécules chimiques ont été retrouvés dans l’eau filtrée… Bientôt on nous diras que le bichotan n’est pas aussi actif pour les filtre. On… Lire la suite »

Dernière modification le 1 mois il y a par Lima
Sylvie
Sylvie
1 mois il y a

Bonjour Je reutilise les bocaux verre aussi et c très bien. Par contre j’utilise encore des sacs plastiques pour conserver ranger les salades vertes et autre légumes verts dans le réfrigérateur si non ils ramolissent , je voulais passer à des boîtes plastiques alimentaires plus stables, peut être.moins mauvais mais j’hésite, vous auriez une autre solution ? Pour le.rangement des couvertures couettes et pulls je viens de commander.des housses.qui sont des.dérivés de plastiques je me.demande si je ne vais pas les renvoyer. Mais je n’ai pas d’autre solution qui ne prennent pa.beaucoup de place … Merci de faire votre part… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close