La quercétine, bien plus qu'un anti-oxydant - Nouvelle Page Santé

La quercétine, bien plus qu’un anti-oxydant

Je vous parle souvent des anti-oxydants et de leur faculté à prévenir bon nombre de maladies.

Parmi eux, la quercétine est sans doute l’un des plus méconnus.

Elle fait partie de la grande famille des flavonoïdes, ces pigments produits par les plantes qui donnent aux fruits et aux légumes leurs belles couleurs.

Ses effets sur les radicaux libres sont similaires à d’autres molécules cousines telles que les catéchines ou le resvératrol, mais elle présente d’autres propriétés qui devraient vous intéresser.

Un antioxydant méconnu

La quercétine est le flavonoïde le plus abondant dans l’alimentation. Une assiette équilibrée et riche en fruits et légumes reste donc le meilleur moyen d’en profiter.

Si j’insiste souvent sur l’importance de varier les menus, de tendre vers le régime méditerranéen, et de consommer des fruits et légumes frais (et bio) c’est parce qu’il s’agit selon moi du moyen le plus simple de conserver une bonne santé.

Un organisme vieillit, c’est inévitable. Il subit alors les dommages du temps, mais aussi ceux qui proviennent du mode de vie et de l’environnement, c’est ce qu’on appelle le stress oxydatif.

Lorsque celui-ci s’installe, les cellules sont altérées, les organes vieillissent plus vite et sont fragilisés.

Les radicaux libres en cause dans le stress oxydatif sont tout simplement des accélérateurs du vieillissement.

Il est établi que les effets délétères des radicaux libres sont un facteur important dans le déclenchement des maladies cardiaques, des cancers ou encore de la dégénérescence1.

Les flavonoïdes comme la quercétine soutiennent les mécanismes de défense naturels de l’organisme contre ces radicaux libres.

Plusieurs études attestent de ses performances en la matière2.

Voici ce qu’elles nous apprennent :

« Plusieurs études in vitro, chez des animaux de laboratoire et chez l’homme, ont fourni des preuves à l’appui des effets neuroprotecteurs de la quercétine, soit contre des produits chimiques neurotoxiques, soit dans divers modèles de lésions neuronales et de maladies neurodégénératives. »

« Outre un effet antioxydant direct, la quercétine pourrait également agir en stimulant les défenses cellulaires contre le stress oxydatif. »

Les meilleures sources de quercétine

Vous trouverez de la quercétine en abondance dans les câpres et la livèche qui sont les plus grandes sources de quercétine (jusqu’à 180 mg par 100 g).

La livèche, appelée aussi céleri des montagnes, est une des meilleures sources de quercétine

D’autres sources plus communes vous apporteront également de bons apports :

Côté fruits : le raisin, les fruits rouges, les pommes avec leur peau, les figues, les agrumes, les tomates cerises…

Côté légumes : les oignons, l’ail, le brocoli, les choux en tous genres, la laitue rouge, les asperges, les haricots rouges.

Mais aussi les graines de chia et le chocolat noir.

De quoi concocter des repas variés et protecteurs contre l’oxydation.

Les cadeaux bonus de la quercétine

Les effets de la quercétine ne se limitent pas à sa capacité à lutter contre les radicaux libres.

Elle a d’autres tours dans son sac et est également très utile pour :

  • Réduire l’inflammation

Elle serait particulièrement intéressante pour limiter les effets des maladies inflammatoires auto-immunes ou chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin, la sclérose en plaques et le lupus érythémateux3.

Ses effets sur l’inflammation chronique de la prostate (prostatite) ont également été mis en avant par les recherches scientifiques4.

Son action ciblée sur les cellules cancéreuses qui touchent la prostate pourrait même à l’avenir représenter un espoir dans la prévention et le traitement de ce type de cancer5.

  • Atténuer les allergies

La quercétine a une action antihistaminique.

Combinée avec ses propriétés anti-inflammatoires elle permet notamment de soulager l’asthme, la rhinite allergique, et la dermatite atopique comme en attestent plusieurs études6.

  • Protéger le système cardiovasculaire

Elle agit comme un anticoagulant en contrant l’agrégation plaquettaire et les caillots menant aux AVC, crises cardiaques, phlébites, etc…

De plus, elle modère la tension artérielle grâce à ses flavonoïdes qui participent à renforcer l’élasticité des vaisseaux sanguins.

Pour compléter son action sur la sphère cardiovasculaire, elle réduit également le taux de LDL, considéré comme le mauvais cholestérol.

Les chercheurs de cette étude7 nous disent : « La quercétine et ses dérivés conduisent à une amélioration des caractéristiques cardiaques, indiquant la perspective d’une utilisation thérapeutique de la quercétine dans le traitement des maladies cardiaques. »

Enfin, un autre effet notable et propre à la quercétine est qu’elle optimise le métabolisme de la vitamine C et son absorption au niveau du côlon ce qui lui confère également une action sur le bon fonctionnement des défenses immunitaires.

Comment se complémenter en quercétine

La quercétine présente une faible biodisponibilité. C’est pourquoi une supplémentation peut être intéressante, au-delà des apports alimentaires.

Sachez que la quercétine piège les molécules d’eau lors de son processus de fabrication. C’est pourquoi je vous conseille la quercétine anhydre, qui a subi une étape de déshydratation et qui ne contient plus aucune molécule d’eau. C’est par conséquent une forme plus concentrée.

Vous la trouverez parfois associée à de la vitamine C ou de la bromélaïne (une enzyme présente dans l’ananas qui permet d’augmenter son absorption).

Il existe également de la quercétine liposomée. Cela signifie qu’elle est enfermée dans un corps gras, ce qui facilite son absorption dans l’intestin.

Pour ce qui est de la posologie, elle varie selon votre problématique.

Pour les réactions allergiques il est conseillé de prendre de 100 mg à 200 mg, 3 fois par jour, 20 minutes avant les repas.

Pour les pathologies inflammatoires chroniques (type polyarthrite rhumatoïde, inflammation de l’intestin, …) le dosage sera plutôt de 200 mg à 400 mg, 3 fois par jour entre les repas.

A titre préventif, pour lutter contre le stress oxydatif comptez de 100 mg à 250 mg, trois fois par jour.

Ne prenez pas de quercétine de façon prolongée sans en parler à votre médecin.

En prévention : faites des cures d’un mois trois fois par an.

En cas de crise (allergies, inflammation) supplémentez-vous durant un mois renouvelable après 15 jours de pause.

Les personnes souffrant de troubles de la thyroïde devront éviter la prise de quercétine en supplémentation.

La quercétine pourrait nuire à l’efficacité de certains antibiotiques, de la famille des quinolones. Demandez l’avis de votre médecin avant de prendre de la quercétine si vous avez un traitement antibiotique en cours.

La quercétine exerce un effet anticoagulant. Si vous suivez un traitement qui présente les mêmes effets, il est déconseillé de se supplémenter en quercétine. De même, interrompez la consommation de quercétine avant une intervention chirurgicale.

Enfin, les personnes souffrant d’acidité gastrique et de problèmes de thyroïde doivent toujours consulter leur médecin si elles souhaitent utiliser de la quercétine

Et vous, avez-vous déjà fait des cures de quercétine ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lemjed92
Lemjed92
1 année il y a

Bonsoir, je n’ai jamais fait de cure de ce type.
Ou peut-on se procurer ce produit ?
cdt

Camus Christine
Camus Christine
1 année il y a

J’aimerais bien essayer ce produit car j’ai un psoriasis plantaire qui me fait énormément souffrir..

thillier elisabeth
thillier elisabeth
1 année il y a

Bonjour , pourquoi pas de quercétine avec une hypothyroïdie ?

Betty
Betty
1 année il y a

Merci Laurent pour cet article intéressant et approfondi !

Kowalski
Kowalski
1 année il y a

merci pour toutes ces informations précieuses.Je prend la quercetine avec vit c depuis le début covid +- 3ans.Le maga hollande&barrett,m’avait conseillé cette pilule,et, je n’attraperai pas le covid,effectivement Pas covid,Pas vaccin.

Odile
Odile
1 année il y a

Astrid Zuckerberger le préconise dans son TT post VAX…
J’en prends en association de divers autres actifs pour des soucis de circulation sanguine… (50mg)

aroussia lahmar
1 année il y a

j’en prends depuis l’apparition du covid avec d’autres compléments pour l’immunité et aussi pour limiter l’ inflammation ( arthrose ) merci

Suivez-nous sur Facebook

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close